Cette aide jusqu’à 1 353,60 € que les Français oublient souvent de demander

Si vous avez un enfant en situation de handicap, pensez à cette aide qui pourrait vous aider à arrondir vos fins de mois. Les détails.

© Africadiligence.com - Cette aide jusqu’à 1 353,60 € que les Français oublient souvent de demander

Avoir un enfant handicapé implique des défis et des dépenses supplémentaires. Pour vous aider à y faire face, vous pouvez bénéficier d’une aide financière. Cette allocation peut s’élever à 1 353,60 euros par mois, en fonction de votre cas.

Cependant, beaucoup de Français qui pourraient y prétendre ignorent son existence. C’est regrettable, car cette aide peut vous apporter un soutien important dans votre vie quotidienne. De quelle aide s’agit-il ? Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Nous vous disons tout.

Les conditions pour bénéficier de cette aide #

L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (Aeeh) est une aide financière pour les familles qui ont un enfant handicapé. Elle permet de payer les frais liés à son éducation et à ses soins.

À lire Cette aide peu connue de 90 € pour tous les Français mais que personne ne réclame

Le montant de l’Aeeh dépend du niveau de handicap et des besoins de l’enfant. Il existe aussi des compléments et des majorations pour les familles qui ont besoin d’une personne pour s’occuper de l’enfant ou qui ont une situation particulière. Pour avoir droit à l’Aeeh, il faut que votre enfant ait :

– un handicap qui réduit ses capacités de plus de 80 % ;
– un handicap qui réduit ses capacités entre 50 % et 79 %. Qu’il aille dans un établissement spécialisé ou qu’il ait besoin d’un dispositif adapté ou de soins recommandés par la Cdaph ;
moins de 20 ans et vive avec vous.

Si votre enfant est en internat et que ses frais sont payés par l’Assurance maladie, l’Etat ou l’aide sociale, vous ne pouvez pas avoir l’Aeeh. Mais vous pouvez l’avoir quand votre enfant revient chez vous. Par exemple, pendant les vacances ou le week-end.

Quels montants pouvez-vous percevoir ? #

Le montant de base de l’Aeeh est de 142,70 euros par mois. Ce montant peut augmenter grâce à un complément. La Cdaph vous accorde, en effet, ce dernier en fonction de votre situation familiale et professionnelle.

À lire 50% des Français éligibles ne réclament pas cette aide de 1 012,02 €, comment l’obtenir pour vivre mieux

Selon des critères spécifiques, cette aide se divise en six catégories. Et le montant de l’Aeeh et du complément mensuel dépend justement de la catégorie.

La catégorie 1 implique des frais mensuels d’au moins 249,72 euros, engendrant un montant identique d’Aeeh. Les catégories 2 à 6 comportent des critères comme la diminution du temps de travail, le recrutement de personnel, ou des frais particuliers. Les montants mensuels de l’aide augmentent jusqu’à 1 353,60 euros pour la catégorie 6.

Un parent seul qui touche un complément Aeeh peut aussi avoir droit à une majoration, sauf pour la catégorie 1. Pour cela, les montants complémentaires vont de 57,97 euros à 477,15 euros, selon la catégorie.

Pour combien de temps pouvez-vous en bénéficier ? #

Vous vous demandez pour quelle durée vous avez droit à l’Aeeh ? Cette aide dépend du taux d’incapacité de votre enfant, qui est évalué par la Cdaph. Donc, elle peut être renouvelée. Selon votre cas, vous pouvez toucher l’allocation :

À lire De 700 à 5 000 € pour cette aide versée cet hiver, les Français concernés

– Pour une période de 2 à 5 ans si l’incapacité de votre enfant est comprise entre 50 % et 79 % ;
Jusqu’à ce que votre enfant ait 20 ans si son incapacité est de 80 % ou plus et que sa santé ne s’améliore pas ou se détériore ;
– Pour une durée de 3 à 5 ans si son incapacité est de 80 % ou plus et que sa santé peut progresser.

N’oubliez pas de prévenir la Caf si votre situation (professionnelle, familiale, …) ou celle de votre enfant (établissement, internat, hospitalisation…) change. Cela peut modifier vos droits.