Retraite : ce que les assurés doivent faire régulièrement pour conserver leurs droits Agirc-Arrco

Si la retraite Agirc-Arrco vous concerne, vous devez absolument prendre cette initiative pour éviter les erreurs de calcul sur votre pension.

© Africadiligence.com - Retraite : ce que les assurés doivent faire régulièrement pour conserver leurs droits Agirc-Arrco

La retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco représente un élément essentiel de la rémunération des salariés du secteur privé. Elle vaut en moyenne 30 % de la pension totale des retraités. Pour bénéficier de cette retraite complémentaire, il faut avoir cotisé suffisamment de points tout au long de sa carrière.

Comment s’assurer que l’organisme social prenne en compte tous les points acquis ? Quelles sont alors les démarches à effectuer pour éviter les erreurs et les retards ?

Comment fonctionne la retraite Agirc-Arrco ? #

La retraite Agirc-Arrco est un régime de retraite par points. Chaque année, les salariés du secteur privé cotisent à ce régime. Et ce, en fonction de leur salaire et de leur statut (cadre ou non-cadre).

À lire Retraite : toutes les aides méconnues ou oubliées que vous pouvez réclamer d’urgence

Le mode de calcul consiste ensuite à convertir ces cotisations en points de retraite, selon un taux de conversion qui varie chaque année. Le nombre de points accumulés au cours de la carrière détermine alors le montant de la pension de retraite complémentaire.

Il arrive fréquemment que cette retraite complémentaire fasse l’objet d’une erreur. Pourtant, beaucoup de bénéficiaires ne s’en aperçoivent qu’une fois à la retraite. Certains ignorent même qu’ils touchent moins que ce qu’ils devraient.

Comment éviter les erreurs sur sa retraite ? #

Pour s’assurer de toucher la bonne pension de retraite, les salariés du privé doivent vérifier leur carrière sur le site de l’Agirc-Arrco. C’est le message que le régime de retraite complémentaire a voulu faire passer à travers une campagne digitale en 2023. Cette campagne s’adresse notamment à tous les actifs, même les plus jeunes.

« Vérifier sa carrière est un réflexe à prendre, comme on vérifie le montant de ses impôts » ; « Et ce, d’autant plus si une personne a changé plusieurs fois d’entreprises, ou bien de statuts en passant par exemple de salarié à indépendant ou encore si elle a été expatriée », a expliqué Julien Cérioli, expert de la gestion de carrière à l’Agirc-Arrco.

À lire Retraite : bonne nouvelle pour 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco, à quoi vous attendre

Les erreurs peuvent provenir de plusieurs sources :

– Changements d’employeur, de statut, de régime de retraite ou de situation personnelle non signalés ou non pris en compte ;
– Périodes de chômage, de maladie, de maternité, de formation ou de service militaire, non déclarées ou non validées ;
– Erreurs de saisie, de transmission ou de traitement des données par les organismes de retraite.

Comment vérifier son relevé de carrière ? #

Les erreurs ont des conséquences importantes sur le montant de la pension de retraite complémentaire. En effet, si des points sont manquants ou erronés, cela réduit ou retarde la pension.

Pour vérifier sa carrière, il faut alors consulter son relevé de carrière. Il s’agit d’un document qui retrace l’ensemble des activités professionnelles et des droits à la retraite.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

Chaque mois, l’employeur envoie la déclaration sociale nominative (DSN) aux organismes sociaux. Certes, la procédure est fiable et rapide, pour mettre à jour les informations, mais la vérification reste de mise.

Selon Julien Cérioli, il faut « vérifier régulièrement sa carrière, pour les périodes anciennes, ou pour s’assurer que des périodes de longue maladie ou de chômage, par exemple, sont bien reportées. Il est plus facile de visualiser d’éventuelles corrections à apporter quand on vérifie tôt ».

Le relevé de carrière est disponible sur le site internet de l’Agirc-Arrco ou encore sur l’application mobile « mon compte retraite ». Pour ce faire, il suffit de créer un compte personnel et de se connecter avec son numéro de sécurité sociale ainsi que son mot de passe.

« C’est aussi du temps gagné pour plus tard. Un dossier de retraite dont la carrière est complètement renseignée sera traité plus rapidement », ajoute le spécialiste.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux