5 erreurs à éviter à tout prix pour toucher plus d’allocations de la CAF et gagner plus

Plusieurs erreurs sont à éviter pour continuer à percevoir les allocations de la CAF. Mais celles-ci sont les plus importantes.

© Africadiligence.com - 5 erreurs à éviter à tout prix pour toucher plus d’allocations de la CAF et gagner plus

Malgré les revalorisations annuelles faites sur certaines allocations, la CAF fait souvent face à des fraudes. Dans la plupart des cas, ces dernières sont liées aux imprudences des allocataires. Ces erreurs sont donc à éviter pour toucher plus d’aides sociales.

Allocations : des revalorisations prévues pour le mois d’avril #

La caisse des allocations familiales ou la CAF verse chaque année des aides sociales à chaque catégorie de citoyens. Cet organisme œuvre dans le but de stabiliser la situation financière des personnes à bas revenu.

Cette année, certaines allocations connaîtront de nouvelles réformes. Des revalorisations verront donc le jour dans quelques mois pour faire face aux effets de l’inflation. C’est notamment le cas de la RSA et de l’AAH. Au mois d’avril, la RSA sera revalorisée de 4,6 % et connaitra des modifications sur les règles d’obtention.

À lire Des policiers font une découverte effroyable dans des légumes chez Leclerc, hallucinant

Pour l’AAH, la revalorisation commencera à la même date que le revenu de solidarité active. Une belle initiative car les bénéficiaires de cette aide sont les plus impactés par l’inflation. Mais l’amélioration des allocations ne se limite pas à ces deux prestations.

Même si ces allocations semblent être intéressantes, il faut tout de même savoir que vous devez en faire la demande. Seulement, au moment de les solliciter il y a certaines erreurs à ne pas commettre. De nombreuses personnes font des fautes d’inattention qui réduisent le montant de leur aide.

Des erreurs courantes assorties des sanctions #

Les allocations de la CAF sont en principe versées après une demande. Le non recours aux aides sociales est l’un des grands problèmes de cet organisme depuis des années. Plusieurs potentiels bénéficiaires font l’erreur de ne pas les demander. Pourtant ce sont des sources de revenus assez importantes.

Il peut ensuite arriver que votre caisse commet des erreurs sur quelques détails dans vos informations personnelles. Dans la plupart des cas, il s’agit d’une incohérence entraînant la hausse du montant des allocations. Le fait de ne pas signaler cette faute à la CAF pourrait vous exposer à des sanctions. Il se peut que vous perdiez certains de vos droits.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

En parlant d’informations personnelles, sachez que le montant des allocations est déterminé à partir des ces détails. Certaines personnes font l’erreur de ne pas les mettre à jour. Pourtant la CAF impose que les déclarations faites soient en cohérence avec la réalité. Et cela est valable tant sur la situation familiale que pour la profession.

Déclarer le mauvais montant des revenus est aussi une erreur à ne pas faire. Il est assimilable aux fraudes et pourrait entraîner des sanctions. C’est d’ailleurs pour cette raison que la CAF impose la déclaration du montant net social pour certaines allocations. Il s’agit notamment de la RSA et de la prime d’activité.

Allocations : Une possibilité de rectification #

Le net social comprend le salaire et les prestations faites par l’employeur qui figure sur les fiches de paie. En déclarant des informations fiables vous pouvez faire une simulation sur le montant de vos allocations. Ce serait donc une erreur de ne pas le faire car elle permet de vérifier une faute de la CAF.

Au cas où vous constatez des anomalies, vous devez avertir la CAF pour ne pas perdre vos droits sur les allocations. Le signalement peut se faire en ligne via le site officiel de l’organisme. Régularisez vos données et suivez de près vos informations personnelles.

À lire Bientôt la fin d’Action ? Cette enseigne discount arrive en France et va tout concurrencer