Cette aide financière que la moitié des Français oublient de demander, réclamez-la

Une grande partie des bénéficiaires de cette aide financière oublie son existence. Pourtant, cela a un impact pour le budget.

© Africadiligence.com - Cette aide financière que la moitié des Français oublient de demander, réclamez-la

Les Français sont nombreux à être éligible à des allocations familiales. Mais par manque d’information, plus de la moitié de la population omet de faire la réclamation de ce droit. Découvrez au plus vite de quelle aide financière il s’agit !

Une aide financière méconnue des bénéficiaires #

La France ne s’est pas toujours remise des nombreuses crises récentes. Et l’inflation continue à faire chuter le pouvoir d’achat des ménages. Face à une telle situation, le gouvernement ne reste pas les bras croisés. Venir en aide aux Français est son principal objectif. Pour ce faire, il met en place de nombreux dispositifs d’aides financières.

Certaines aides financières sont bien connues, tandis que d’autres restent aux oubliettes. Les bénéficiaires ont tendance à négliger cette allocation. Pourtant, elle peut changer en grande partie le budget de ces allocataires.

À lire Cette aide financière jusqu’à 277,23 € par mois que de nombreux Français oublient de demander

On parle ici de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS). D’après les chiffres, plus de la moitié des Français peuvent bénéficier de cette aide financière. Mais la majorité d’entre eux oublie d’en faire la réclamation.

De quoi s’agit-il ? Ameli donne de plus amples explications concernant la CSS. D’après elle : « si vos ressources sont modestes, l’Assurance Maladie peut vous aider pour vos dépenses de santé avec la Complémentaire Santé Solidaire (ex CMU-C ou ACS) ». Cette aide permet ainsi de régler les dépenses de santé.

Un peu moins de la moitié des bénéficiaires ne réclament pas cette aide de l’État #

L’année dernière, 48% des personnes éligibles à cette aide financière n’ont pas fait la réclamation de leur droit. Des chiffres venant du ministère de la Santé. Pourtant, la Complémentaire santé solidaire (CSS) permet aux familles modestes de régler les dépenses de santé. Cela peut aussi réduire considérablement la somme due après les soins médicaux.

Cette aide financière a de multiples avantages. Le fait de bénéficier de la CSS vous permet de ne rien débourser, même pas un euro pour payer le médecin. Cela inclut aussi le dentiste, le kinésithérapeute, l’infirmier ou encore l’hôpital. Vous n’avez pas non plus à payer vos médicaments à la pharmacie.

À lire 48 % des Français éligibles ne pensent pas à réclamer cette aide financière très utile

Les bénéficiaires de cette aide financière n’ont pas à payer les dispositifs médicaux à savoir les pansements, les cannes, les fauteuils roulants… C’est tout aussi valable pour une grande partie des lunettes, des prothèses dentaires ou auditives.

La complémentaire santé solidaire est une belle opportunité pour les familles modestes. Grâce à son concours, elles peuvent recevoir les soins nécessaires sans payer un sou. Mais attention, cette allocation requiert quelques critères d’éligibilité.

CSS, qui peut demander cette aide financière ? #

Pour profiter de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS), il faut avoir une Assurance maladie. Il ne faut pas non plus dépasser la limite maximum de ressources fixée. Les bénéficiaires du RSA ont dû s’apercevoir que depuis le 1er janvier 2022, ils ont reçu automatiquement cette aide financière de l’État. Ce n’est pas votre cas, pourtant vous estimez avoir accès à cette aide ? Vous pouvez alors la réclamer directement sur votre compte Ameli.

Un formulaire d’inscription rempli peut être déposé à votre caisse d’assurance maladie si vous préférez la version papier. Attention, le renouvellement de la CSS ne se fait pas en automatique. Une demande doit être faite au plus tard deux mois avant la fin des droits. Si vous préférez régler cela à l’avance, elle sera recueillie au plus tôt à quatre mois avant la fin des droits.

À lire Aide financière jusqu’à 277,23 € par mois : les conditions pour en bénéficier, les concernés