Retraite : le moment idéal pour racheter des trimestres et partir plus tôt

Les Français ont la possibilité de racheter des trimestres pour compléter leur pension de retraite. Mais quand faut-il le faire ?

© Africadiligence.com - Retraite : le moment idéal pour racheter des trimestres et partir plus tôt

En France, les individus qui entament leur vie professionnelle sur le tard, qui ne sont plus actifs, ou qui souhaitent prendre leur retraite avant l’âge légal ont la possibilité d’effectuer un rachat de trimestres.

Cette mesure offre la chance d’accumuler les trimestres nécessaires pour bénéficier d’une pension de retraite complète. En général, prendre sa retraite avant la date prévue peut influencer le montant mensuel perçu par le senior. Afin d’éviter cette diminution de ressources, de nombreux Français optent pour l’alternative du rachat de trimestres manquants.

Retraite : rachat de trimestres pour des années d’études supérieures #

Pour procéder au rachat de trimestres, il est nécessaire d’avoir entre 20 et 66 ans. En outre, il faut être affilié au régime de base de la Sécurité sociale.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

De plus, il faut avoir suivi des études universitaires ou justifier d’années de cotisations incomplètes. En règle générale, le rachat de trimestres pour des années d’études supérieures permet d’acquérir jusqu’à 12 trimestres. C’est une option intéressante pour ceux qui cherchent à augmenter le nombre de trimestres et ainsi bénéficier d’une retraite complète.

De nombreuses personnes qui ont interrompu leur carrière ou qui ont consacré des années à des études redoutent de devoir prolonger leur vie active pour toucher une pension de retraite complète. Le rachat de trimestres devient avantageux lorsqu’on envisage une retraite anticipée. En effet, le rachat des droits offre la possibilité de cesser de travailler avant l’âge prévu. Grâce à la réforme, c’est possible sans subir de décote sur sa pension.

Retraite : la période propice pour un rachat de trimestres #

Suite à la nouvelle réforme des retraites, l’âge légal de départ est de 64 ans. Il est possible de ne pas cotiser tous les droits pendant la carrière professionnelle. Alors, le rachat peut s’avérer être une solution rentable.

Cependant, on vous recommande d’attendre d’avoir au moins 60 ans, car la législation évolue. Bien que le rachat soit possible jusqu’à l’âge de 66 ans, il est à noter que le coût du trimestre est plus avantageux à partir de 63 ans. 

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

De plus, il est possible de demander le remboursement des trimestres de retraite qui ne sont plus nécessaires.

Les rachats de cotisations #

Le rachat de cotisations offre la possibilité de valider des périodes non cotisées. Pour effectuer une demande, il faut prouver qu’on a été sous un régime obligatoire français pendant au moins cinq ans. Il convient de noter qu’un délai de 10 ans à compter de la date de la dernière activité à l’international est accordé pour faire une demande de rachat.

En ce qui concerne le rachat des cotisations en France, il faut prouver son affiliation à une catégorie professionnelle relevant du régime général de la Sécurité sociale. Une autre condition est d’avoir exercé des activités bénévoles auprès de personnes invalides. Enfin, il faut avoir bénéficié d’une indemnité des soins aux tuberculeux au-delà de la période légale de 36 trimestres.

Les trimestres sont déductibles des impôts et peuvent être rachetés de manière échelonnée. En achetant deux trimestres pour la retraite, il est possible de répartir le reste du paiement sur une, trois ou cinq années. Cette solution est avantageuse. En effet, elle permet aux travailleurs qui touchent un revenu modeste de bénéficier des mêmes droits que ceux qui ont des revenus plus élevés.

À lire Retraites revalorisées : le montant de votre petite pension sera-t-il augmenté prochainement ?