La liste de tous les droits que les retraités oublient souvent de demander

Les retraités peuvent profiter de certaines aides qui permettent de profiter plus sereinement au quotidien. On vous les présente.

© Africadiligence.com - La liste de tous les droits que les retraités oublient souvent de demander

Pour des millions de Français, la retraite fait peur. En effet, ils craignent les jours qui les attendent avec une pension insuffisante. Comment vivre normalement quand nos revenus baissent subitement ? Avec la crise actuelle qui frappe la France, cette réalité a de quoi faire peur. 

Mais nous pouvons tenter de faire partir cette peur. Comment ? Grâce à des aides. En effet, et de nombreux retraités l’ignorent, il existe différentes aides pour les soulager. C’est donc l’occasion de faire le point.

Des aides pour compléter la pension de retraite #

Commençons par l’Aspa, l’Allocation de solidarité aux personnes âgées. On la connait encore sous le nom de minimum vieillesse. Cette aide de l’État vise principalement les retraités aux revenus modestes âgés d’au moins 65 ans. L’Aspa offre un soutien financier permettant aux seniors aux revenus limités de mieux gérer leurs dépenses quotidiennes et de faire face à la précarité due au coût de la vie élevé.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

En outre, plusieurs aides émanent des caisses de retraite complémentaire sont d’un grand secours. Elles permettent de compléter la pension de base et sont avantageuses pour des projets comme l’amélioration du cadre de vie ou l’embauche de personnel pour l’assistance à domicile.

Protéges vos droits propres #

En France, entre 5 et 10 % des retraités ne réclament pas intégralement leur pension. Cela touche principalement ceux qui ont travaillé quelques années en France avant de partir à l’étranger et ceux qui ont cotisé à différents régimes sans se souvenir des fonds accumulés. Pour déterminer si vous avez droit à une retraite complète, une vérification auprès de votre caisse de retraite est la meilleure démarche.

En outre, n’oubliez pas la pension de réversion. Si vous étiez marié à quelqu’un qui a cotisé pour sa retraite, vous avez le droit de percevoir sa pension en cas de décès. Cette pension de réversion est peu connue des retraités, mais elle nécessite des critères spécifiques et des documents à rassembler. Pour savoir si vous y êtes éligible, contactez la caisse de retraite de votre conjoint décédé.

Retraite : ne négligez pas votre santé  #

Enfin, terminons avec les aides pour la santé. On le sait, plus on vieillit, plus les rendez-vous chez les spécialistes sont réguliers. Mais une faible pension ne doit pas vous empêcher de vous soigner.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

L’aide au paiement d’une santé complémentaire apporte un soutien financier aux personnes à faibles ressources, sous réserve que ces ressources dépassent le plafond éligible à la CMU-C. Cette aide est octroyée par l’État sous forme d’attestation-chèque pour les personnes de plus de 60 ans, d’un montant de 550 euros. Pour déterminer l’éligibilité et les conditions, consultez le site du service public français.

Enfin, le CESU est un chèque emploi-service universel du gouvernement pour permettre aux personnes âgées de régler divers services à domicile. En effet, il offre la possibilité aux retraités de recevoir de l’aide à domicile. Ils peuvent l’utiliser pour rémunérer tous ceux qui fournissent des prestations dans ces conditions.

Ces aides permettent de vivre plus sereinement sa retraite en se souciant moins des problèmes financiers. Mais encore faut-il les connaître pour en bénéficier.