Retraite Agirc-Arrco : ce document obligatoire pour bénéficier d’une majoration de 5% de votre pension

Une majoration de 5 % peut s'ajouter à la retraite de certains parents. Mais pour en bénéficier, il faut avoir certains documents.

© Africadiligence.com - Retraite Agirc-Arrco : ce document obligatoire pour bénéficier d’une majoration de 5% de votre pension

Vous êtes parent et vous vous apprêtez à prendre votre retraite ? Saviez-vous que vous pouvez bénéficier d’une majoration de votre pension de retraite complémentaire Agirc-Arrco si vous avez eu ou élevé des enfants ? C’est ce qu’on appelle la majoration familiale. Mais attention, il y a des conditions à respecter et des documents indispensables à fournir.

Retraite : qu’est-ce que la majoration familiale ? #

La majoration familiale est un avantage qui s’adresse aux parents qui ont eu ou élevé des enfants, au moment de leur départ à la retraite. Elle consiste à augmenter le montant de la pension de retraite complémentaire de 5 % par enfant. Il existe deux types de majoration familiale.

D’abord, la majoration pour enfants à charge pour les enfants de moins de 18 ans ou les enfants handicapés. Des jeunes de 18 à 25 ans, étudiants ou demandeurs d’emploi sans indemnisation, peuvent aussi donner droit à cette majoration.

À lire Retraités : cette aide de 277 euros que vous pouvez toucher, n’oubliez pas de la réclamer

Il y a également ce qu’on appelle la majoration pour au moins 3 enfants nés ou élevés. Elle concerne les enfants dont vous êtes le parent biologique ou le tuteur. Vous en avez assuré la charge pendant au moins 9 ans avant leur 16e anniversaire.

Ces deux majorations ne sont pas cumulables. Donc, vous ne pouvez bénéficier que de celle qui vous est la plus favorable. Les deux parents peuvent profiter des majorations sur leur retraite complémentaire. Les majorations pour enfants s’appliquent aussi aux pensions de réversion.

Comment est calculée la majoration ? #

Pour calculer la majoration familiale, on tient compte de deux éléments. D’un côté, le nombre d’enfants que vous avez eu ou élevé. De l’autre côté, le régime de retraite complémentaire auquel vous avez cotisé. La majoration dépend des droits que vous avez obtenus, sans considérer d’éventuelles diminutions.

Si vous avez pris votre retraite après le 1er novembre 2022, le plafond est de 2 221,34 euros pour la majoration pour enfants nés ou élevés. En revanche, ce plafond ne concerne pas les personnes nées avant le 2 août 1951. En outre, on applique une revalorisation du plafond chaque année, selon la valeur du point de retraite Agirc-Arrco.

À lire Retraite : 9 façons simples et efficaces pour obtenir des trimestres sans travailler plus

Des calculs différents selon le régime de retraite

Pour le régime Accro, la majoration pour enfants à charge est de 5 % par enfant sur la totalité des droits. La majoration pour enfants nés ou élevés est de 10 % pour 3 enfants et plus sur les droits obtenus à partir de 2012, et entre 1999 et 2011. Ceux qui ont obtenu leurs droits avant ces périodes, la majoration suit les anciennes règles des caisses de retraite.

Quant au régime Agirc, la majoration pour enfants à charge est aussi de 5 % par enfant. La majoration pour enfants nés ou élevés est de 10 % pour 3 enfants et plus sur les droits obtenus à partir de 2012.

Sur les droits obtenus avant cette année-là, la majoration est de 8 % pour 3 enfants et 12 % pour 4 enfants. Elle est de 16 % pour 5 enfants, 20 % pour 6 enfants et 24 % pour 7 enfants et plus.

Quel document devez-vous fournir ? #

Pour bénéficier de la majoration familiale, vous devez fournir à votre caisse de retraite deux documents. Primo, une copie du livret de famille ou un extrait d’acte de naissance de chaque enfant. Secundo, une attestation sur l’honneur indiquant le nombre d’enfants à charge et leur situation (âge, études, emploi, handicap…).

À lire Retraite des femmes : 8 solutions pour optimiser le montant de votre retraite et vivre sereinement

Vous devez envoyer ces documents tous les mois d’octobre à votre caisse de retraite. Si la situation de vos enfants change, vous devez aussi le signaler à votre caisse de retraite. Par exemple, si votre enfant devient majeur, s’il commence à travailler, ou s’il n’est plus étudiant.