Ces aides que les retraités oublient régulièrement de demander pour augmenter leur petite retraite

Les retraités qui ont du mal à joindre les deux bouts peuvent demander des aides financières très intéressantes.

© Africadiligence.com - Ces aides que les retraités oublient régulièrement de demander pour augmenter leur petite retraite

La retraite n’est pas la même pour tout le monde. Ceux qui profitent d’une pension confortable vivent bien et profitent de ce repos bien mérité. Mais ceux qui touchent une faible pension ne peuvent pas en dire autant. Heureusement, il existe des aides pour les retraités dans le besoin.

Ces aides leur permettent de ne pas attendre la revalorisation annuelle pour mieux vivre face à l’inflation. Elles apportent un soutien financier précieux qu’il ne faut surtout pas négliger. Mais plusieurs Français ignorent leur existence. C’est pourquoi nous vous les présentons. 

Aides pour les retraités : des taux de non-recours trop élevés #

Chaque année en France, des milliards d’euros qui doivent servir aux aides sociales ne trouvent pas preneurs. Et pour cause, les personnes qui sont éligibles ne les demandent pas.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

C’est la première chose à savoir. Ces aides ne se retrouvent pas par magie sur le compte des bénéficiaires. Pour les toucher, il faut les demander et envoyer un dossier. 

En outre, de nombreux retraités ignorent parfois même l’existence de ces aides, ou bien estiment à tort qu’ils ne remplissent pas les critères d’éligibilité.

Pour remédier à cette méconnaissance, on recommande vivement aux retraités d’utiliser des simulateurs en ligne afin de déterminer s’ils sont éligibles à certaines aides, notamment celles que propose tous les mois la CAF.

Des aides pour les retraités les plus modestes #

Pour les retraités qui touchent chaque mois une faible pension, plusieurs aides sont susceptibles de changer significativement leur quotidien.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

On commence par celle qui souffre d’un étonnant taux de non-recours. L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA). Elle concerne les retraités de plus de 65 ans qui vivent avec un revenu mensuel inférieur à 961,08 euros (quand ils vivent seuls).

Cette aide vise à compléter les ressources de retraite des seniors les plus démunis. Son montant vient de connaître une revalorisation intéressante de 5,3%. Ainsi, pour une personne seule, elle atteint 1 012,02 euros. 

Les retraités l’ignorent souvent, mais ils peuvent aussi demander l’aide personnalisé au logement (APL). Cette dernière vient réduire le montant du loyer ou des mensualités d’un prêt immobilier.

Le montant de l’APL varie selon plusieurs critères, notamment les ressources du demandeur et la localisation.

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars

Des soutiens pour ne pas négliger sa santé #

Les retraités aux revenus modestes ont également accès à des aides financières pour leurs dépenses de santé. Or, on le sait, plus on vieillit, plus il est impératif de surveiller son état de santé et d’en prendre soin 

D’abord, ils peuvent demander l’aide à la complémentaire santé (ACS). Elle concerne les retraités qui ont des faibles revenus, mais qui ont des ressources supérieures au plafond de l’ASPA. Elle permet d’alléger le coût d’une complémentaire santé tout en offrant des tarifs médicaux avantageux.

Enfin, terminons avec l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA). Les aînés en perte d’autonomie peuvent bénéficier de l’APA qui permet de financer les aides à domicile ou l’hébergement en établissement spécialisé. Le montant de l’APA dépend des besoins de la personne et de ses ressources.

Ces différentes aides contribuent à rendre le quotidien des retraités plus serein en assurant une stabilité financière et en allégeant certaines dépenses liées à la santé et au logement.

À lire Un virement inhabituel apparaîtra sur votre compte ce 1er mars, 13 millions de retraités concernés