AAH : 5 aides que vous pouvez cumuler avec cette allocation pour gagner plus d’argent

Vous avez la possibilité de cumuler l’Allocation aux adultes handicapés (AAH) avec d’autres prestations sociales. Voici lesquelles et leurs conditions.

© Africadiligence.com - AAH : 5 aides que vous pouvez cumuler avec cette allocation pour gagner plus d’argent

L’Allocation aux adultes handicapés (AAH) est une aide financière qui s’adresse aux personnes en situation de handicap. Son objectif ? Leur garantir un revenu minimum. Mais saviez-vous qu’elle peut aussi se cumuler avec d’autres prestations sociales ? Voici lesquelles.

AAH : plusieurs conditions entrent en jeu #

Pour prétendre à l’AAH, il faut remplir plusieurs critères. Vous devez tout d’abord faire évaluer votre taux d’incapacité par la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Ce taux doit se trouver entre 50 % et 79 %, ou supérieur ou égal à 80 %.

Vous devez ensuite avoir plus de 20 ans, ou 16 ans si vous n’êtes plus à la charge de vos parents. Vous devez également résider en France métropolitaine ou dans les départements d’outre-mer (sauf Mayotte). En outre, il faut avoir résidé sur le territoire français pendant plus de trois mois consécutifs.

À lire AAH : de nombreux allocataires toucheront 500 euros par mois en moins, voici pourquoi

Enfin, sachez que l’AAH n’est pas compatible avec une pension de retraite ou d’invalidité. Par ailleurs, depuis le 1er octobre 2023, l’AAH a fait l’objet d’une déconjugalisation. Cela signifie que les revenus de votre conjoint n’influencent plus le calcul du montant de l’allocation. Seuls vos propres revenus sont désormais considérés.

Cumul avec différentes aides au handicap #

Si vous touchez l’AAH, vous pouvez également bénéficier de la Prestation de compensation du handicap (PCH). Il s’agit, en fait, d’une aide qui vise à compenser les besoins liés à votre situation de handicap. Selon le site du service-public, vous devez remplir des conditions de perte d’autonomie, d’âge, de ressources et de résidence pour obtenir la PCH.

Le site précise aussi qu’il n’y a aucune condition de ressources pour bénéficier de la prestation. Toutefois, elle prend en compte vos dépenses, pour calculer le taux de prise en charge.

Vous pouvez également cumuler l’AAH avec l’Allocation logement. Cette dernière vous aide à payer votre loyer ou votre prêt immobilier si vous êtes en situation de handicap.

À lire AAH : des bénéficiaires vont perdre 500 euros par mois, les Français concernés

Vous pouvez aussi bénéficier de la majoration pour la vie autonome, de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé et de la carte mobilité inclusion. Ces aides sont toutes conçues pour vous aider à vivre mieux avec votre handicap.

Cumul avec l’allocation de soutien familial #

En plus des aides ci-dessus, il existe encore d’autres allocations avec lesquelles vous pouvez cumuler l’AAH. C’est le cas notamment de l’allocation de soutien familial (ASF).

L’allocation de soutien familial est une prestation sociale qui vise à soutenir les familles monoparentales. Elle concerne particulièrement celles qui font face à l’absence ou à l’insuffisance de pension alimentaire de l’autre parent. Elle est aussi sans condition de ressources, que l’enfant soit né ou adopté, et ce jusqu’à ses 20 ans.

Est-il possible de cumuler l’AAH et le RSA ? #

Enfin, l’AAH est cumulable avec le revenu de solidarité active (RSA), sous certaines conditions. Il faut notamment avoir au moins 25 ans, ou moins si vous avez un enfant à charge.

À lire Augmentation de l’AAH : voici les nouveaux montants que vous percevrez

Pour bénéficier du cumul AAH-RSA, il faut tenir compte de la situation professionnelle du demandeur, de ses revenus d’activité ou non, et de la perte de revenus liée à son handicap. Toutefois, le montant du RSA sera réduit du montant de l’AAH que vous percevez.

Étiquettes