Les signes révélateurs d’une fausse huile d’olive extra vierge, ne vous faites pas piéger

Si l'huile d'olive extra-vierge est très bonne en goût et pour la santé, certaines références manquent d'honnêteté.

© Africadiligence.com - Les signes révélateurs d’une fausse huile d’olive extra vierge, ne vous faites pas piéger

Les Français raffolent de l’huile d’olive. Dans les rayons du supermarché, ils se tournent volontiers vers les références qui affichent la mention extra-vierge. Sans doute savent-ils que cela correspond à un produit de meilleure qualité. Cependant, faut-il se fier à ce qu’on trouve sur le packaging ?

L’huile d’olive extra-vierge : des restaurants manquent d’honnêteté #

Si vous commandez de l’huile d’olive extra vierge dans un restaurant en Italie, par exemple, il est crucial de vérifier attentivement l’étiquette. Europol signale que la vente d’huile d’olive frauduleuse est devenue une « pratique courante« .

Cette alerte fait suite à la saisie de 260 000 litres de produits contrefaits lors d’opérations coordonnées en Italie et en Espagne en novembre. Quelques mois plus tard, une cinquantaine de restaurants à Rome font l’objet d’une enquête pour les mêmes raisons, générant de nouvelles alertes.

À lire Les 4 pires marques d’huile d’olive pour la santé selon 60 Millions de consommateurs

Certains fraudeurs substituent le précieux « or liquide » par des huiles de graines beaucoup moins coûteuses. Ces huiles transparentes sont colorées avec de la chlorophylle pour obtenir des reflets verts et des caroténoïdes pour des reflets jaunes. De quoi imiter parfaitement la couleur de l’huile d’olive.

Bien que ces huiles puissent paraître similaires, d’importantes différences subsistent. Contrairement à l’huile de graines, l’huile d’olive a un goût et une odeur distincts. Maurizio Servili, professeur de sciences alimentaires, explique qu’elle peut être sucrée, amère ou piquante, mais jamais insipide, grâce à ses polyphénols.

Des tests simples pour détecter les mélanges douteux #

Repérer la fraude peut être plus difficile si l’huile de graines est mélangée à de l’huile d’olive authentique. Dans ce cas, des analyses simples de la composition en acides gras, stérols, et des relevés spectrophotométriques peuvent révéler la fraude, selon le professeur Servili.

Dans certains pays, la vente de tels mélanges est légale. Cependant, les bouteilles doivent faire apparaître la quantité d’huile d’olive. En outre, elles ne peuvent pas étiqueter le produit comme « huile d’olive ».

À lire Cette huile d’olive en supermarché à 6,99€ est la meilleure de toutes pour la santé selon 60 Millions de consommateurs

D’autres fraudes consistent en un mélange d’huile d’olive et d' »huile lampante ». Cette dernière est bien moins qualitative. Elle est d’ailleurs impropre à la consommation en raison de sa forte acidité.

Huile d’olive : ne vous faites plus avoir #

Lors de l’achat ou de la commande d’huile d’olive extra vierge, vérifiez attentivement les informations sur la bouteille. Assurez-vous de voir apparaître la date et le lieu de récolte. Essayez de scanner un QR code pour retracer la chaîne de production. Enfin, recherchez les labels d’organismes certificateurs, testeurs, ou tiers, comme IGP pour Indication Géographique Protégée.

Certains producteurs avancés utilisent des systèmes de blockchain pour la traçabilité, selon Sabina Petrucci, productrice italienne d’huile d’olive. Elle souligne toutefois que les contrôles ne suffisent pas. Il est ilmpératif de sensibiliser les consommateurs à ces outils de traçabilité.

Les contrefaçons d’huile se multiplient dans un contexte de pénurie mondiale. La production a chuté de 20 à 25% en 2023 en raison de l’extrême sécheresse en Méditerranée, qui représente près de 90% de la production mondiale.

À lire Cette huile d’olive en supermarché est la pire de toutes, elle trompe les clients selon 60 Millions de consommateurs

Les prix ont considérablement augmenté, passant de 3 à 5 euros le litre à 10-12 euros. Cette hausse facilite l’écoulement des produits frauduleux, parfois avec la complicité de restaurateurs malhonnêtes, souligne Maurizio Servili.