3 bonnes nouvelles à ne pas manquer qui vont bientôt ravir les retraités

Les retraités vont profiter de certains changements intéressants en 2024, outre la revalorisation des pensions de base.

© Africadiligence.com - 3 bonnes nouvelles à ne pas manquer qui vont bientôt ravir les retraités

Pour les Français, la récente revalorisation des pensions de retraite n’est pas la seule information à retenir. Certes, le gouvernement l’a énormément mise en avant. Et pour cause, elle s’impose comme une bonne nouvelle en période de crise.

Cependant, des ajustements plus discrets, mais impactants, touchent directement le porte-monnaie des retraités. Le site Moneyvox a décidé de les mettre en avant.

Retraite : des changements en 2024 #

La hausse de 5,3% des pensions de retraite de base n’est pas un cadeau du gouvernement. Ce n’est pas une décision prise par les ministres. En effet, les pensions profitent simplement de l’indexation sur l’indice des prix à la consommation. Si cet indice augmente, alors les pensions augmentent aussi. Et cette revalorisation a lieu chaque année, le 1ᵉʳ janvier.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

L’année dernière, la hausse était relative. Cette année, elle est plus importante. Même supérieure à l’inflation. C’est évidemment une bonne nouvelle pour les Français.

Cependant, ils n’en profitent pas encore. En effet, elle n’est disponible sur les relevés de paiements (à l’exception de l’Alsace-Moselle). Et pour cause, elle sera effective sur le versement de la Carsat ou Cnav en janvier 2024. Les Français devraient percevoir ce versement le vendredi 9 février 2024.

C’est donc une bonne nouvelle. Mais, ce n’est pas la seule modification notable pour les retraités en 2024. Voici les trois autres nouveautés qui sont passées relativement inaperçues et que Moneyvox met en avant sur son site.

Un changement dans le plafond de la retraite de base #

Pendant deux ans, ce plafond n’a pas changé. Mais, en 2024, il évolue encore à la hausse. Pour les futurs retraités en 2024, le plafond de la Sécurité sociale (PASS), gelé de 2020 à 2022, a connu une forte augmentation de 6,9% en 2023 et augmente à nouveau de manière significative en 2024, à 5,4%.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Cette hausse a des effets positifs pour ceux qui s’apprêtent à liquider leurs droits à la retraite. En 2024, ce plafond atteint 1 932 euros bruts par mois pour la pension de base du secteur privé.

De plus, pour les futurs retraités en 2024, le minimum contributif, qui assure une retraite minimale dans certaines conditions, a été revalorisé au 1ᵉʳ septembre dernier avec l’entrée en vigueur de la réforme des retraites. En 2024, ce minimum contributif progresse à 733 euros pour le taux plein et 876 euros en cas de majoration complète.

La fin du malus pour l’Agic Arrco #

Les principaux représentants des employeurs et des salariés se sont réunis pour conclure un accord national interprofessionnel (ANI) portant sur la période 2023-2026.

À la suite de ces négociations, il a été annoncé que le malus, en vigueur depuis 2019, serait supprimé à compter du 1ᵉʳ décembre 2023 pour les nouveaux retraités. 

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars

Initialement, ce dispositif imposait une décote de 10% sur la pension complémentaire des Français pendant trois ans, à partir de l’âge légal de départ à la retraite. Afin de bénéficier pleinement de leur pension, les travailleurs devaient prolonger leur activité d’une année supplémentaire. Par exemple, si l’âge légal était à 62 ans, le salarié devait continuer à travailler jusqu’à l’âge de 63 ans pour éviter cette décote.

C’est une très bonne nouvelle pour les nouveaux retraités. Toutefois, ceux qui ne sont plus en activité depuis plusieurs mois ou années devront patienter encore quelques mois. En effet, l’exemption totale du malus pour cette catégorie de retraités ne sera effective qu’à partir du 1ᵉʳ avril 2024.