Elle va chez Lidl faire ses courses et une chose effroyable va se produire, « J’étais horrifiée »

Cette quinquagénaire a connu une terrible expérience lorsqu’elle a fait ses courses chez Lidl. Elle raconte comment on l’a traitée dans l’enseigne.

© Africadiligence.com - Elle va chez Lidl faire ses courses et une chose effroyable va se produire, « J’étais horrifiée »

Lidl, le leader du hard discount, a connu une croissance fulgurante en France et dans le monde. C’est grâce à sa politique de prix bas et à sa diversification de produits.

Il est un acteur incontournable de la grande distribution. Mais cette réussite ne va pas sans heurts : Lidl fait régulièrement l’objet de critiques et de scandales, qui ternissent son image et sa réputation.

Le management de Lidl dénoncé #

En 2017, l’émission « Cash Investigation », présentée par Elise Lucet, a révélé les conditions de travail déplorables des salariés de Lidl France, soumis à une pression constante et à un rythme infernal. Le reportage a montré des employés en détresse, des arrêts maladie à répétition, et des méthodes de management brutales.

À lire Lidl : attention à cette terrible arnaque qui fait des ravages et peut vous coûter très cher

« On est des objets, plus des êtres humains », a témoigné Frédéric Blanc, cariste depuis 23 ans chez Lidl, au micro d’Europe 1. Le documentaire a provoqué un tollé et une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Une cliente atteinte d’un cancer humiliée chez Lidl #

Plus récemment, c’est outre-Manche que Lidl a fait parler de lui, pour une affaire choquante impliquant une cliente atteinte d’un cancer en phase terminale. Karen Sahiti, 55 ans, a raconté au Mirror comment on l’a traitée de « droguée ». L’agent de sécurité la juge « suspecte » à cause de son apparence.

La quinquagénaire, qui souffre d’un cancer du poumon, avait simplement demandé à utiliser les toilettes du magasin. Après cela, on lui aurait refusé l’entrée et elle devait faire ses courses sous surveillance.

L’incident se serait produit dans un magasin Lidl situé à Coventry, en Angleterre, le 13 janvier dernier. Karen Sahiti, qui a appris son diagnostic en novembre 2023, a expliqué qu’elle avait besoin d’aller aux toilettes à cause des effets secondaires de sa chimiothérapie.

À lire Il fait ses courses chez Lidl et reçoit une amende salée, la raison hallucinante

Elle a donc demandé la permission à l’agent de sécurité, qui lui a répondu par l’affirmative. Mais il a accepté « à condition qu’elle revienne juste après auprès de lui ». Après son passage au cabinet, Karen retourne à l’entrée du magasin, où le vigile lui aurait alors demandé de quitter l’enseigne.

Une absence d’excuses de la part de Lidl #

Karen Sahiti a confié avoir été « anéantie » par cette expérience, qui l’a fait pleurer pendant des heures. Elle a ensuite informé sa fille, qui la rejoint sur place pour demander des comptes au personnel. Ce dernier aurait reconnu avoir pris Karen pour « une droguée », sans présenter d’excuses.

La famille a alors contacté le siège de Lidl UK, en espérant obtenir des explications et un geste commercial. Mais à ce jour, elle n’a reçu aucune réponse. Un porte-parole de Lidl UK a déclaré au Mirror qu’une enquête interne était en cours. Il ne pouvait pas commenter davantage.

« je suis en train de mourir » #

La famille de Karen Sahiti a exprimé sa colère et sa déception face à ce qu’elle considère comme un manque de respect et de compassion. « Ça m’a brisé le cœur. J’ai 55 ans et je suis en train de mourir. Oui j’ai l’air malade, mais je ne suis pas une droguée. Je voulais juste faire mes courses comme tout le monde », a déclaré Karen.

À lire Le dîner de Saint-Valentin de Christophe et Daisy tourne à la catastrophe au Lidl

Sa fille a ajouté qu’elle trouvait « honteux » que Lidl n’ait pas présenté d’excuses officielles ni proposé de compensation. Elle a également dénoncé le comportement « discriminatoire » de l’agent de sécurité, qui aurait dû être plus attentif et plus humain.