Retraites : surcote de 5 %, les conditions pour en bénéficier et gagner plus

L'Agirc-Arrco propose une surcote de 5% à certains retraités. Pour la percevoir, il faut remplir une condition en particulier.

© Africadiligence.com - Retraites : surcote de 5 %, les conditions pour en bénéficier et gagner plus

Bonne nouvelle pour les retraités qui ont des enfants. En effet, ils vont pouvoir profiter d’une nouvelle surcote disponible au sein de l’Agirc-Arrco. Or, qui dit surcote, dit pension plus élevée. Et, en temps de crise, ce n’est pas quelque chose dont on se passe. Bien au contraire.

Toutefois, il est essentiel de noter que cette surcote n’est pas accessible à tous et qu’il existe des critères spécifiques à remplir pour en bénéficier. Décortiquons ensemble son fonctionnement et les conditions d’éligibilité pour les Français.

Retraite : êtes-vous éligible à la surcote de 5% ? #

Cette nouvelle surcote de la retraite complémentaire est accessible aux personnes âgées de 63 ans ou plus, en réponse au recul de l’âge légal de départ à la retraite. Pour chaque enfant à charge, vous pouvez bénéficier d’une surcote de 5%. Autrement dit, si vous avez deux enfants à charge, alors la surcote est de 10%

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Pour bénéficier de cette surcote, il faut avoir au moins un enfant à charge. Cette catégorie inclut les mineurs (moins de 18 ans), les étudiants âgés de 18 à 25 ans, ainsi que les enfants en situation d’invalidité avant l’âge de 21 ans. 

La majoration de 5% persiste tant que le retraité a au moins un enfant à charge. Cependant, elle prend fin dès qu’il ne remplit plus cette condition.

Tous les ans, l’Agirc-Arrco envoie un document aux retraités. Ce dernier permet de vérifier s’ils ont toujours un enfant à charge, ou non. Il faut donc compléter le document et le renvoyer. Vous avez un mois pour cela.

Une surcote très intéressante pour les Français #

Les bénéfices de la surcote parentale s’appliquent désormais aux deux parents retraités. En effet, si elle existe, à l’origine, c’est pour arranger les mères de famille. Mais depuis 2010, les pères peuvent en profiter.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Comment ? Tout simplement, car les parents ont la possibilité de partager les trimestres cotisés pour l’éducation d’un enfant entre eux, à l’exception des fonctionnaires qui ne bénéficient pas de trimestres supplémentaires pour cette raison.

Il est crucial de souligner l’effet cumulatif des surcotes de 5%. On rappelle que la majoration familiale est cumulative. Ainsi, elle augmente en fonction du nombre d’enfants à charge. Dès lors, elle peut s’élever à 15% avec trois enfants. Les parents de trois enfants peuvent, d’ailleurs, profiter d’une autre surcote.

Retraite : passage à témoin entre deux surcotes #

Ce n’est pas la seule surcote que vous pouvez toucher. Les parents de trois enfants peuvent percevoir la surcote de 10% sur leur retraite complémentaire. Cependant, les deux surcotes ne peuvent pas s’accumuler. En revanche, elles peuvent se suivre.

La surcote familiale de 5% est temporaire, elle ne s’applique que tant que le retraité a un enfant à charge. Il est donc crucial de fournir les documents chaque année pour attester de la situation familiale.

À lire Retraites revalorisées : le montant de votre petite pension sera-t-il augmenté prochainement ?

Dès que l’enfant devient indépendant, la surcote de 5% prend fin. Cependant, si le retraité est éligible à la surcote familiale de 10%, celle-ci prend le relais une fois que la surcote de 5% n’est plus en vigueur. 

Mais si vous pouvez toucher les deux surcotes, vous percevez directement la surcote familiale permanente, plus intéressante.