Retraite : comment bénéficier dès maintenant d’une augmentation de 5 % de votre pension

Si vous remplissez les conditions requises, vous pourrez bénéficier d’un bonus de 5 % sur votre pension de retraite. Découvrez tous les détails.

© Africadiligence.com - Retraite : comment bénéficier dès maintenant d’une augmentation de 5 % de votre pension

La retraite est souvent synonyme de baisse de revenus. Ce qui peut être source d’angoisse pour de nombreux futurs pensionnaires. Heureusement, il existe des dispositifs qui permettent d’augmenter sa pension et de profiter pleinement de cette nouvelle étape de la vie. C’est le cas de cette augmentation qui s’élève à 5 %.

Cette majoration peut faire une réelle différence sur le montant de la retraite complémentaire. Mais qui sont les bénéficiaires ? Comment en bénéficier ? Quelles sont les conditions à remplir ? Nous vous répondons.

Le bien-fondé de cette majoration #

Pour les retraités parents, il existe ce qu’on appelle la « majoration parentale » ou « majoration pour enfants ». La majoration parentale est, en fait, une manifestation de la solidarité. Ce qui consiste à partager les ressources entre les différentes générations.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

En effet, les parents qui ont élevé des enfants ont contribué à la formation du capital humain. Une contribution, qui est, bien sûr, essentielle pour l’avancée économique et sociale du pays. En leur accordant une surcote sur leur pension, on reconnaît ainsi leur rôle dans la société et on leur assure un niveau de vie décent.

Il s’agit aussi d’un moyen de lutter contre la pauvreté des séniors, qui touche particulièrement les femmes. En effet, les femmes sont souvent pénalisées dans leur carrière et leurs revenus par les interruptions d’activité liées à la maternité ou aux responsabilités familiales.

En leur octroyant une surcote sur leur pension, on compense alors en partie ces désavantages. Toujours est-il que ce bonus concerne aussi bien les pères que les mères.

Quelles sont les conditions ? #

Le régime Agirc-Arrco, qui gère la retraite complémentaire des salariés du secteur privé, a instauré une surcote parentale de 5 %. Cette mesure vise, en fait, à reconnaître le rôle des parents dans l’éducation de leurs enfants. Elle compense surtout la perte de trimestres liée au report de l’âge légal de départ à la retraite.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Pour prétendre à cette surcote, il faut remplir deux critères principaux. Le premier demande à avoir 63 ans ou plus. Le second concerne le fait d’avoir au moins un enfant à charge.

Sont alors considérés comme enfants à charge : les mineurs, les étudiants de 18 à 25 ans et les enfants handicapés avec une invalidité avant leurs 21 ans.

Chaque année, les bénéficiaires doivent fournir des justificatifs attestant que leur enfant est toujours à charge. Ces justificatifs peuvent être un certificat de scolarité, une attestation d’inscription à Pôle emploi ou une carte d’invalidité. En l’absence de ces documents, vous risquez de voir votre surcote supprimée.

Retraite : comment se calcule la surcote parentale ? #

La surcote parentale de 5 % de la pension de retraite complémentaire dépend du nombre d’enfants à charge. Par exemple, un sénior avec deux enfants à charge bénéficiera d’une surcote de 10 %, un parent avec trois enfants à charge de 15 %, etc.

À lire Retraite: la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre pension, les retraités concernés

Toutefois, il faut noter que la surcote parentale cesse dès que l’enfant n’est plus à charge. À ce moment-là, le pensionnaire peut éventuellement bénéficier de la majoration familiale de 10 %, qui s’applique aux séniors ayant eu ou élevé au moins trois enfants.

Il impossible de cumuler les deux surcotes, mais elles peuvent se succéder pour garantir un soutien financier constant aux parents à la retraite.