Automobilistes, cette lourde amende encourue à cause de ce détail sur votre plaque d’immatriculation

Les automobilistes qui ne respectent pas les règles doivent payer des amendes. Il faut faire attention à plusieurs détails sur son véhicule.

© Africadiligence.com - Automobilistes, cette lourde amende encourue à cause de ce détail sur votre plaque d’immatriculation

Le Code de la route permet aux automobilistes de connaître les règles à respecter sur la route. S’ils ne respectent pas cette règle, ils reçoivent généralement une amende. Parfois, cela va plus loin. En effet, ils peuvent perdre des points sur le permis de conduire. Pire encore, on peut leur suspendre ce permis. 

Mais le comportement des automobilistes n’est pas la seule chose que le Code de la route encadre. L’état général du véhicule entre également en compte. Alors, pensez à vérifier votre plaque d’immatriculation. En effet, vous risquez de recevoir une amende à cause d’elle.

Les automobilistes doivent respecter les règles #

Lorsque les automobilistes sont au volant, un simple détail peut déclencher une amende onéreuse. Un stationnement incorrect, un excès de vitesse, un oubli de phare Il ne faut pas oublier d’avoir les bons réflexes une fois qu’on prend la route.

À lire Automobilistes : l’amende que vous risquez au Drive chez McDonald’s est colossale, méfiez-vous

Cependant, il est tout aussi important de veiller à l’état de votre véhicule, qui doit être conforme aux normes en vigueur. Les automobilistes doivent s’assurer que leur voiture est dans un état correct.

Par exemple, la plaque d’immatriculation est obligatoire pour tout véhicule circulant sur la voie publique, à l’exception des vélos et des trottinettes. Les motos et les quads nécessitent une seule plaque minéralogique à l’arrière. De leurs côtés, les voitures et les camions doivent en afficher une à l’avant, respectant certaines règles spécifiques.

Automobilistes : évitez les amendes à cause de votre plaque #

Une plaque d’immatriculation doit être conforme pour éviter les amendes. En premier lieu, elle doit respecter des mesures spécifiques. La police d’écriture doit présenter des caractères bâton, et les dimensions de la plaque doivent être de 520 x 110 mm (pour les voitures et les camions), 210 x 130 mm (pour les deux-roues) ou 275 x 200 mm (pour les SUV, 4×4 et camions).

En outre, l’Eurobande doit se trouver à gauche, et le numéro de département à droite. De plus, la couleur de la police doit être conforme aux règlements en vigueur.

À lire Les automobilistes qui font ce geste avec leurs phares encourent une lourde amende

Pour éviter les amendes, les automobilistes doivent s’assurer que la plaque est lisible, propre et non altérée. L’utilisation d’autocollants, de scotch, de film adhésif ou d’autres substances est interdite. De plus, la plaque ne doit pas être fixée à une inclinaison supérieure à 30°, entre autres exigences.

Certains automobilistes s’amusent à dépasser les limites de vitesse sur la route. Et pour éviter que la police les retrouve, ils mettent des bandes blanches sur la plaque. Ainsi, quand un radar les flashe, impossible de retrouver le propriétaire.

Les amendes à payer #

En cas de non-respect des réglementations, les automobilistes en faute reçoivent une amende. Arborer une plaque non conforme expose à une amende de 135 €, réduite à 90 € en cas de paiement rapide. Toutefois, en cas de procédure judiciaire, l’amende peut atteindre 750 €.

Enfin, on déconseille aux automobilistes d’utiliser une fausse plaque. En effet, il s’agit d’une infraction plus grave. Les automobilistes fautifs peuvent encourir une peine de prison pouvant aller jusqu’à cinq ans et une amende allant jusqu’à 3 750 €. 

À lire Nouvelle taxe pour ces véhicules en 2024, les automobilistes concernés

L’usurpation de plaque d’immatriculation est encore plus sévère, avec une peine d’emprisonnement maximale de sept ans, une amende pouvant atteindre 30 000 €, et la possibilité d’annulation du permis de conduire et de confiscation du véhicule.