Retraite : la pension minimale que vous percevrez même sans tous vos trimestres

Vous pouvez toujours avoir droit à une retraite même si vous n'avez pas cotisé tous vos trimestres. Explications !

© Africadiligence.com - Retraite : la pension minimale que vous percevrez même sans tous vos trimestres

La question des trimestres de cotisation peut hanter les pensées des séniors. Bon nombre d’entre eux craignent de ne pas avoir amassé suffisamment de ressources pour maintenir un niveau de vie décent une fois en arrêt d’activité. Cependant, sachez que des dispositifs de solidarité sont là, prêts à vous assurer un revenu minimal de retraite !

Retraite : Le minimum garanti à quel montant ? #

Si vous avez travaillé dans la fonction publique, il se peut que le concept de minimum garanti ne soit pas étranger à vos oreilles. Cette bouée financière est là pour vous soutenir si votre pension de retraite de base est en dessous d’un certain seuil.

Jusqu’au 1ᵉʳ avril 2024, le montant plancher de cette aide sociale s’élève à 1,248.33 euros par mois. Ce qui offre ainsi un filet de sécurité appréciable pour les retraités du secteur public. Cependant, il faut savoir que la magie du minimum garanti n’opère pas sans quelques règles de jeu.

À lire Retraite : toutes les aides méconnues ou oubliées que vous pouvez réclamer d’urgence

Le montant précis dépend de votre traitement indiciaire brut au 1ᵉʳ janvier 2024, se fixant à 997,96 euros par mois. Ce chiffre n’est pas permanent, car il subit une révision annuelle. Cela en fonction de l’évolution des pensions civiles et militaires.

Pour décrocher cette aubaine, il faut remplir quelques conditions. Par exemple, il est nécessaire d’avoir une retraite à taux plein. Il faut aussi avoir fait ses adieux professionnels pour des raisons valables. Cela peut être pour cause d’un handicap par exemple !

Quel montant pour le minimum contributif ? #

Le minimum contributif fait partie des concepts à connaître pour votre retraite de base. Si vous avez ardemment cotisé au régime général, ce dispositif pourrait bien devenir votre allié.

Le minimum contributif entre en action une fois que vous avez épuisé tous vos droits à la retraite. Concernant son montant, celui-ci dépend directement du nombre de trimestres que vous avez cotisés.

À lire Retraite : bonne nouvelle pour 400 000 assurés de l’Agirc-Arrco, à quoi vous attendre

En cette année 2024, il oscille entre 709,14 euros et 847,57 euros par mois pour une retraite à taux plein. Cependant, quelques pièges sont à éviter si vous souhaitez en bénéficier. Une réduction peut se profiler à l’horizon si vous n’atteignez pas les 120 trimestres ou si votre retraite est à taux réduit.

Attention également, car une reprise d’activité rémunérée peut entraîner une révision à la baisse de votre minimum contributif ! Il est donc indispensable de maîtriser ce petit équilibre pour maximiser les avantages de votre retraite !

Retraite : Qu’en est-il de l’ASPA ? #

L’ASPA se présente comme un rempart social visant à garantir un niveau de vie décent pour les retraités ayant de maigres ressources. Influencé par l’inflation, son montant change chaque année. Celui-ci s’élève à 1,012 euros par mois pour les célibataires et à 1,571.20 euros par mois pour les couples en 2024. De plus, vous avez la possibilité de cumuler cette allocation avec votre retraite complémentaire ou d’autres aides.

Cependant, cette prestation n’atterira pas toute seule dans votre portefeuille. Vous devez la réclamer activement auprès de votre caisse. Vous l’aurez compris : son versement n’est pas automatique. De plus, vous devez respecter un certain plafond pour y être éligible en 2024. Assurez-vous que vos rémunérations ne dépassent pas la barre des 6,144 euros. Cela concerne plus précisément les revenus sur les trois derniers mois !

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension