Les automobilistes cible d’une nouvelle arnaque qui peut vous coûter très cher, méfiez-vous

Les automobilistes ne coulent pas toujours des jours tranquilles et font l’objet de diverses arnaques. Voici la dernière en date.

© Africadiligence.com - Les automobilistes cible d’une nouvelle arnaque qui peut vous coûter très cher, méfiez-vous

Les arnaques foisonnent de partout et il convient de bien analyser la situation pour ne pas tomber dans les pièges. Cette fois, les automobilistes font l’objet d’une nouvelle escroquerie.

Les arnaqueurs jouent sur l’état psychologique des conducteurs et réussissent souvent leur coup. Les autorités tiennent donc à mettre en garde sur ces nouvelles malfaisances et indiquent quoi faire.

Les automobilistes proie d’une arnaque #

Plusieurs arnaques visent les automobilistes et il faut dire que les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination. En effet, on répertorie un bon nombre de stratèges malveillants qui vont à l’encontre des conducteurs.

À lire Le détail que les automobilistes ne doivent pas oublier au risque d’une lourde amende

On a connu l’arnaque de la panne bulgare, celle au faux avis de contravention et celle relative au pare-brise. À peine ces dernières identifiées qu’une autre apparaît déjà. La méfiance s’impose depuis déjà quelques mois.

Le profil des conducteurs victimes #

Même si chaque automobiliste peut constituer une cible d’escroquerie, les malfaiteurs utilisent quand même des procédés de profilage. En effet, ils ne s’attaquent pas vraiment à tout le monde et s’en prennent à une catégorie de personnes particulière.

Il s’agit généralement de personnes âgées et vulnérables. Les femmes conduisant seules se plaignent également de constituer des proies pour les arnaqueurs.

Cette nouvelle arnaque qui touche les automobilistes peut prendre deux aspects : de face et par téléphone. En effet, il se peut que les arnaqueurs vous prennent de front, mais vous pouvez également faire l’objet d’appel téléphonique.

À lire Automobilistes : la règle à ne surtout pas oublier en hiver au risque d’une amende salée

Dans les deux cas, le but consiste à vous soutirer de l’argent et vous risquez de payer vraiment cher. Voyez le procédé.

Comment procèdent les arnaqueurs ? #

L’arnaqueur peut survenir de n’importe où et l’automobiliste, dans la majorité des cas, se retrouve dérouté. Ne pensez pas qu’il s’en prenne à lui physiquement, bien au contraire.

L’auteur des faits fait appel à la manipulation. Il viendra à vous en prétendant que vous avez endommagé sa voiture. Plus exactement, il dira que vous avez abîmé son rétroviseur.

Il vous présentera alors son rétroviseur cassé et profitera de votre état psychologique du moment. Parce que pour lui, un automobiliste pris de court constitue la victime idéale. Plus cette dernière panique, plus le piège pourra fonctionner.

À lire L’arnaque à la carte bleue est si redoutable qu’il est facile de vous faire piéger, méfiez-vous

Il fera ensuite mine d’appeler son assureur (complice) qui sortira une somme astronomique à régler. Voulant se sortir de ce guêpier, l’automobiliste négociera.

L’arnaqueur n’attend que cette négociation à l’amiable pour harponner sa victime. Il demandera à soutirer de l’argent liquide pour aller plus vite et l’automobiliste pressé s’exécutera.

Ce scénario peut paraître simpliste et pourtant, on compte aujourd’hui plusieurs victimes. Automobilistes, ne donnez surtout pas votre argent.

Précautions à prendre pour les automobilistes #

L’arnaque au rétroviseur peut toucher tous les automobilistes. Pour y faire face, deux attitudes s’imposent.

À lire Chèque carburant : la mauvaise nouvelle est tombée pour ces automobilistes, les concernés

La première consiste à ne jamais accepter de payer de l’argent en liquide, quels que soient les arguments de votre interlocuteur. La seconde chose revient à proposer de faire intervenir les autorités compétentes.

Un automobiliste doit garder ces choses en tête quoi qu’il advienne. S’il le fait, il pourra alors escompter de sortir indemne de la situation. S’il possède suffisamment de sang-froid, il pourra même demander l’identité de son interlocuteur. Ainsi, l’arnaque au rétroviseur prendra moins d’ampleur.