Retraite en baisse : attention, votre pension de base peut diminuer en février

Le montant de votre retraite pourrait connaître une légère réduction en ce début de février. On vous explique pourquoi !

© Africadiligence.com - Retraite en baisse : attention, votre pension de base peut diminuer en février

Une ombre plane sur le début de l’année 2024. Malgré la hausse de 5,3 % des pensions de base au 1ᵉʳ janvier, la retraite de certains inactifs risque de diminuer à partir du mois de février. Quelles sont les raisons de cette baisse ? Qui sont les personnes concernées et comment y faire face ? Les réponses !

Retraite : Une bien mauvaise nouvelle pour les pensionnaires #

Qu’est-ce qui peut faire baisser votre pension en février ? Il faut savoir avant tout que trois cotisations sociales réduisent votre retraite de base. La CSG, qui finance la protection sociale ; la CRDS, qui rembourse la dette sociale ; et la Casa, qui aide les personnes âgées dépendantes.

Ces cotisations changent chaque année, selon votre déclaration de revenus. Elles s’appliquent dès la pension de janvier, payée le 9 février. Donc, si vous gagnez plus, vous payez plus de cotisations et votre retraite diminue.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Comment savoir de combien votre pension va baisser ? Il faut regarder les taux de cotisation selon vos revenus. Si vous ne payez pas d’impôt, vous ne payez pas non plus de CSG, de CRDS ni de Casa. Votre pension reste la même.

Si vous payez un taux réduit de CSG à 3,8 % et un taux normal de CRDS à 0,5 %, vous ne payez pas de Casa. Votre pension baisse ainsi de 4,3 %. Si vous payez un taux médian de CSG à 6,6 %, un taux normal de CRDS à 0,5 % et un taux normal de Casa à 0,3 %, votre pension chute à 7,4 %.

Ces alternatives pour optimiser ses revenus #

Vous pouvez avoir une pension plus élevée si vous avez adopté ou gardé des enfants pendant au moins 9 ans avant qu’ils aient 16 ans. Vous aurez alors 10 % de plus sur votre retraite. Dès votre départ, vous pouvez bénéficier de cette augmentation si vous remplissez les conditions. Sinon, vous l’aurez le mois d’après.

Si vous continuez de travailler après l’âge de la retraite, vous pouvez demander une surcote. C’est un bonus sur votre pension qui dépend du nombre de trimestres que vous avez travaillé en plus. Vous aurez 1,25 % de plus par trimestre, jusqu’à 4 par an, depuis 2009.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Avant 2009, la prime était entre 0,75 % et 1,25 % selon les cas. La surcote subit d’abord un calcul avant d’ajouter les 10 % pour les enfants. Toutefois, vous devez respecter deux conditions pour avoir cette fameuse surcote.

Tout d’abord, vous devez cotiser tous vos trimestres de sorte à avoir une retraite complète. Vous aurez ensuite la surcote convoitée si vous ne le demandez pas au régime général. Un point important et qui peut faire toute la différence en cas de non-respect !

Optimiser sa retraite anticipée en cas de handicap : les règles essentielles #

Un salarié qui part à la retraite plus tôt à cause de son handicap peut avoir droit à une pension de retraite plus élevée. Ceci, à condition qu’il n’ait pas déjà une pension complète. Le montant de cette pension, qui correspond à un départ anticipé, se voit limitée par la retraite à taux plein.

Il faut cependant s’assurer que cette somme ne puisse pas être inférieure au minimum garanti par la loi. Par ailleurs, vous pouvez avoir droit à une majoration de votre retraite d’un montant de 40 % avec cette autre démarche. Cette dernière consiste à faire appel à une tierce personne en tant qu’inapte au travail.

À lire Retraite: la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre pension, les retraités concernés