Il achète des pommes de terre et fait une découverte étonnante, l’enseigne Leclerc réagit

Cet homme ne s’attendait pas à une telle découverte en achetant des pommes de terre chez la marque Leclerc. Les détails !

© Africadiligence.com - Il achète des pommes de terre et fait une découverte étonnante, l’enseigne Leclerc réagit

Sur la plateforme X, une récente publication a fait grand bruit. Un internaute a exprimé son mécontentement après l’achat d’un filet de pommes de terre chez Leclerc. Cette réaction a suscité une réponse de l’enseigne qui s’est alors dite navrée. Est-ce une erreur isolée ou une pratique courante ? Nous avons mené l’enquête.

Leclerc : Transparence contre tromperie #

Depuis plusieurs semaines, le terme un peu technique « skhrinkflation » est devenu courant. Cette stratégie de marketing est désormais scrutée de près par les consommateurs, dont ceux du magasin Leclerc !

D’ailleurs, Élisabeth Borne l’a qualifiée de choquante. Et pour cause, celle-ci implique la réduction de la quantité d’un produit sans que son prix ne diminue. Bien évidemment, les particuliers ont pris des mesures dans cette lutte contre la shrinkflation.

À lire Ils achètent une tarte aux pommes chez Leclerc et font une découverte impensable dedans

Les produits concernés devront indiquer tout changement de quantité sur leurs étiquettes, et ce, dès novembre ! Certaines grandes surfaces ont déjà appliqué cette action. Parmi celles qui ont pris les devants, on cite Carrefour ou Intermarché.

Toutefois, des questions subsistent quant à la sincérité de cet engagement et s’il ne s’agit pas simplement d’une opération de communication. Cette préoccupation a même été soulevée sur les réseaux sociaux. Et un internaute affirme avoir connu une découverte des plus troublantes après ses courses chez Leclerc !

Une forme d’escroquerie ? #

Un client a eu une mauvaise surprise en achetant des pommes de terre chez Leclerc. Il a remarqué que le poids affiché sur l’emballage ne correspondait pas à celui qu’il a mesuré chez lui.

Pour preuve, le consommateur de Leclerc a publié une photo sur les réseaux sociaux pour montrer la différence. Si les pommes de terre pesaient 5 kilos au magasin, les chiffres affichaient 3,5 kilos à la maison. Il a alors exprimé son mécontentement face à cette situation.

À lire Leclerc : Complément d’enquête dénonce des pratiques illégales et honteuses de l’enseigne

Sa publication a suscité de nombreuses réactions de la part des internautes. Certains ont même dénoncé la pratique de la shrinkflation. D’autres ont crié à l’arnaque et ont dit qu’ils ne faisaient plus confiance aux grandes surfaces. Ils ont alors conseillé de toujours vérifier le poids des produits avant de les acheter.

Face à cette polémique, l’enseigne Leclerc a présenté ses excuses au client. Elle lui a demandé de lui transmettre ses coordonnées en message privé. Cela, pour que le service consommateurs Marque Repère puisse le contacter. Elle a promis de faire le nécessaire pour résoudre le problème alors que l’affaire est toujours en continu.

Leclerc : Des tensions entre agriculteurs, distributeurs et le gouvernement #

Dans un autre contexte, le gouvernement a récemment pris des mesures drastiques. Il a décidé de vérifier les contrats passés entre les distributeurs et les industriels lors des négociations commerciales qui ont pris fin le 31 janvier. Cette mesure fait suite aux protestations des syndicats d’agriculteurs qui se sentent lésés par les prix pratiqués.

Les agriculteurs ont notamment visé les magasins Leclerc, qu’ils accusent de les sous-payer. Le patron de l’enseigne, Michel-Édouard Leclerc, a alors répliqué en pointant du doigt le rôle du gouvernement et de la majorité Renaissance. Selon lui, les autorités utilisent les hypermarchés comme des boucs émissaires pour détourner les mécontentements !

À lire Il achète des pommes de terre chez Leclerc et fait une découverte hallucinante, l’enseigne réagit