Retraite Agirc-Arrco : votre pension pourrait diminuer ou augmenter en mars, à quoi vous attendre

Dès le mois de mars 2024, les pensions complémentaires de certains retraités risquent de baisser. On vous explique pourquoi.

© Africadiligence.com - Retraite Agirc-Arrco : votre pension pourrait diminuer ou augmenter en mars, à quoi vous attendre

Certains retraités bénéficiant de la pension complémentaire Agirc-Arrco constateront une évolution de leur montant de pension au cours du mois de mars. Une évolution à la hausse dans le meilleur des cas. Ou à la baisse, dans le pire. 

Mais comment expliquer une telle évolution ? Elle vient de la mise à jour des taux de prélèvements sociaux appliqués sur la pension.

Retraite complémentaire : une pension différente dès le mois de mars ? #

En France, 13,3 millions de retraités du secteur privé reçoivent une pension complémentaire Agirc-Arrco chaque mois. Ces derniers doivent alors savoir ce qui les attend pour le mois de mars. En effet, ce sera une bonne ou une mauvaise surprise.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Cela découle de la révision de votre taux de contribution sociale généralisée (CSG) au 1ᵉʳ janvier 2024. Cette révision peut entraîner une augmentation ou une diminution de votre pension mensuelle.

Il est important de noter que les retraités sont aussi assujettis à des prélèvements sociaux sur leurs pensions de retraite. Ces prélèvements sociaux sont la CSG, la CRDS, la Casa et la cotisation d’assurance maladie.

Depuis 2019, les taux de prélèvements sociaux sont déterminés en fonction du revenu fiscal de référence (RFR) du foyer et du nombre de parts de quotient familial. Ceux-ci varient en fonction de quatre situations, allant de l’exonération à l’assujettissement à différents taux de CSG et CRDS.

Retraite : comment vérifier sa situation ? #

Ainsi, pour vérifier votre situation en 2024, vous devez vous référer à votre revenu fiscal de référence de 2022. Il se trouve sur votre avis d’imposition 2023. Tout changement dans votre RFR peut alors entraîner une augmentation ou une diminution des prélèvements sociaux sur votre pension complémentaire à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

En pratique, deux scénarios peuvent se présenter. Si votre taux de CSG a augmenté, la régularisation de votre situation aura lieu lors du paiement de votre retraite de mars. Vous remarquerez une diminution du montant de votre pension complémentaire en raison de la prise en compte des prélèvements sociaux applicables en 2024 et de la régularisation des mois de janvier et février.

En revanche, si votre taux de CSG a diminué, vous recevrez un remboursement des cotisations sociales prélevées en trop sur vos retraites des mois de janvier et février.

Enfin, à partir du mois de mars, le montant de votre retraite sera ajusté en fonction des prélèvements sociaux applicables en 2024.

Une baisse qui arrive après la revalorisation  #

Vous pouvez consulter votre décompte de paiement sur la page « Mes paiements retraite ». C’est disponible sur votre espace personnel Mon Agirc-Arrco. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires. Il est également important de noter que le mécanisme de lissage des taux de CSG s’applique dans certaines conditions spécifiques.

À lire Retraites revalorisées : le montant de votre petite pension sera-t-il augmenté prochainement ?

Pour rappel, la retraite complémentaire de l’Agirc-Arrco profite d’une revalorisation de 4,9% depuis le mois de novembre 2023. Un taux qui est la conséquence de longues négociations. Du fait de l’inflation, cette augmentation apparaissait comme indispensable.

Notons, enfin, que les pensions de base bénéficient, de leur côté, de 5,3% de revalorisation depuis le 1ᵉʳ janvier 2024. Mais c’est au mois de février que les seniors en profiteront réellement avec le versement correspondant au mois de janvier.