Cet accessoire banal que les automobilistes ont dans leur voiture peut coûter une amende colossale

Une chose anodine à nos yeux peut parfois gravement pénaliser les automobilistes, parce que nul n’est censé ignorer la loi.

© Africadiligence.com - Cet accessoire banal que les automobilistes ont dans leur voiture peut coûter une amende colossale

À chaque pays sa culture et ses raisons. Ce qui peut se tolérer dans une nation peut sanctionner dans une autre. Le cas des automobilistes français et anglais l’illustre bien. En effet, ce que nous qualifions de minime constitue une cause réprimandable outre-Manche. Cet élément d’ambiance à nos yeux, ils le perçoivent comme un manquement à la sécurité routière.

Cet objet interdit aux véhicules #

On peut qualifier l’humour comme une des choses qui caractérise l’Angleterre. On a même sorti le terme « humour britannique » pour désigner leur côté désinvolte. Pourtant, ce même pays ne plaisante pas sur certains sujets, comme le témoigne la vie des conducteurs anglais.

En France, on se sent libre de décorer votre voiture comme bon nous semble. En revanche, en Grande-Bretagne, pour obtenir la faveur de la police du pays, un comportement exemplaire s’impose.

À lire Automobilistes : l’amende que vous risquez au Drive chez McDonald’s est colossale, méfiez-vous

Voir cet accessoire automobile dans une voiture française paraît tout à fait anodin. De l’autre côté de la manche, cela peut coûter cher ou plus précisément 2 500 livres sterling, l’équivalent de 2 900 euros. Une amende à vous faire perdre le Nord !

Une grave infraction pour les automobilistes #

Si en France, un automobiliste apprécie le fait d’entretenir sa voiture, en Grande-Bretagne cela peut constituer une faute. En effet, on retrouve l’accessoire de bien être « sens bon » suspendu dans la plupart des voitures. Faire la même chose en Angleterre constitue un acte envisageable, voire répréhensible et même passible d’une amende très lourde.

Le code de la sécurité routière du roi Charles III se veut strict. On y lit : « le pare-brise et les fenêtres doivent être maintenus propres et exempts d’obstacles à la vision. » Pour justifier cela, Tim Alcock, porte-parole de LeaseCar.uk déclare que des actes considérés comme innocents peuvent nuire. Voilà pourquoi la loi intervient pour un rappel à l’ordre.

Une précision pour les automobilistes #

Les automobilistes français et anglais demeurent cependant égaux en matière de droit d’embellir leur voiture. Les uns comme les autres peuvent parfaitement disposer un « sens bon » ou un parfum d’ambiance dans leur habitacle.

À lire Les automobilistes qui font ce geste avec leurs phares encourent une lourde amende

Si un automobiliste s’aventure à suspendre un désodorisant devant son pare-brise, il entrave le Code de la route. En effet, dans ces conditions, le conducteur réduit ses chances de voir tout ce qui se passe devant lui. Rien, pas même la moindre petite chose, ne doit entraver son champ de vision. Le désodorisant n’y possède donc pas sa place.

Un automobiliste doublement pénalisé #

Pour un automobiliste anglais, outre l’amende qui peut aller jusqu’à 2 900 euros, d’autres pénalisations peuvent l’attendre. En effet, son assurance peut se rétracter et ne pas couvrir un accident commis par le conducteur. Elle se montre claire sur ce point. Si l’accident a entraîné des dommages corporels à cause d’un problème de vision, elle peut se retirer.

Un désodorisant accroché peut entraîner toutes sortes de mésaventures pour un automobiliste. Le centre de visite technique du pays peut également lui refuser l’autorisation de rouler. Autant donc s’abstenir pour lui. Si vous trouvez la règle excessive, elle s’avère pourtant justifiée. En effet, cette infraction a déjà coûté la vie à un piéton en 2008.