Ces aides que les retraités ne pensent pas à demander pour avoir une plus grosse pension

Les retraités aux revenus modestes oublient souvent ces aides financières qui peuvent leur faciliter la vie. Voici comment s'y prendre !

© Africadiligence.com - Ces aides que les retraités ne pensent pas à demander pour avoir une plus grosse pension

Certains retraités ont peu ou pas travaillé de toute leur vie. De ce fait, ils perçoivent une petite pension. Ce que la plupart d’entre eux ignorent, c’est que les pouvoirs publics leur accordent généralement des aides. Mais ils oublient souvent de les demander. Voici une liste non exhaustive de ces aides.

Retraités : Allocation de solidarité aux personnes âgées ou Aspa #

L’Allocation de solidarité aux personnes âgées est l’une des aides dont bénéficient les retraités à faibles revenus. Bien sûr, son objectif consiste à à soutenir leur pouvoir d’achat.

Cependant, selon le service public, plus de la moitié des retraités bénéficiaires n’en jouissent pas encore. La DREES (Direction de la Recherche, des Études, de l’Évaluation et des Statistiques) a réalisé une étude à ce sujet. Selon l’organisme, ces personnes ratent au moins 200 euros par mois.

À lire Retraites revalorisées : le montant de votre petite pension sera-t-il augmenté prochainement ?

Le dispositif est ouvert à tous les retraités à faibles revenus. Toutefois, les autorités ont fixé des conditions d’éligibilité. D’abord, il faut être âgé de 65 ans ou plus. En plus, leurs revenus doivent être inférieurs à 961,08 pour chaque personne. Ils doivent également être de nationalité française et résider en France.

Quant au montant, sachez qu’il n’est pas le même que celui de l’année dernière. Comme chaque année, le gouvernement l’ajuste pour qu’il soit au niveau de l’inflation. Ainsi, pour 2024, on constate une augmentation de 0,8 %. La somme s’élève donc à 1 012,02 euros par mois pour chaque retraité.

Des aides pour faciliter le quotidien des seniors dépendants #

Les pensionnaires qui ont besoin de services à la personne peuvent bénéficier du chèque emploi-service universel (CESU). Il s’agit d’une forme de financement pour les retraités particuliers employeurs. Cela, afin qu’ils puissent rémunérer leurs salariés pour des services à la personne.

Ce chèque permettra aux retraités de financer jusqu’à 2 421 euros par an pour ce type de service. Cela inclut l’assistance aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Il couvre également l’aide à domicile, l’aide à la mobilité et, dans certains cas, les frais de taxi.

À lire Bonne nouvelle pour les retraités et futurs retraités de l’Agirc-Arrco : à quoi vous attendre

Les retraités affiliés au régime de pension Agirc-Arrco peuvent également demander ce type d’aide. Elle comprend l’aide à la vie quotidienne, les courses, le ménage et la livraison des repas. Cette aide s’ajoute à leur pension complémentaire.

Ces retraités bénéficient également d’une aide pour les travaux d’aménagement de leur logement. Celui-ci prend en compte à la fois l’aménagement des espaces et le renforcement de la sécurité de leur résidence. Il existe également le dispositif Sortir + pour les personnes âgées de 75 ans et plus. Il s’agit d’un service d’accompagnement pour assurer leur sortie. Cette aide leur permet alors de maintenir leurs relations sociales.

Retraités : Une pension pour les veufs et les veuves #

En France, les époux et épouses de retraités décédés ont droit à une partie de leur pension de retraite. Et ce, quelle que soit la durée de leur mariage. Cependant, par méconnaissance, la plupart de ces personnes oublient d’en faire la demande.

Le montant de cette pension varie en fonction du régime. Pour les retraités du secteur privé, elle s’élève à 54 % de leurs retraites. Cependant, leurs revenus annuels ne doivent pas dépasser 23 441,60 euros pour les isolés. Ce seuil est en outre de 37 506,56 euros pour les allocataires en couple.

À lire Retraités, tout savoir sur les chèques vacances et comment en profiter facilement