Alerte, cette arnaque peut vider votre compte bancaire : comment ne pas vous faire piéger

Le taux d’arnaque sur le compte bancaire ne cesse d’augmenter ces derniers temps grâce au vishing. Mais cette astuce vous aidera à l’éviter.

© Africadiligence.com - Alerte, cette arnaque peut vider votre compte bancaire : comment ne pas vous faire piéger

Les mesures que le gouvernement déplore semblent ne pas freiner les escroqueries en France. Après le succès de l’arnaque sur la carte bancaire, les malfaiteurs agissent avec une nouvelle ruse. Ils optent maintenant pour le « vishing ». Un acte qui pourrait même vider le compte bancaire en quelques temps seulement. Découvrez cette astuce pour éviter de tomber dans ce piège !

Compte bancaire : Des actes frauduleux à connaître #

Le taux de la délinquance en France a grimpé de manière considérable au cours des deux années précédentes. Plusieurs raisons peuvent justifier cela et elles proviennent tant de l’arnaqueur que de la victime. Mais tout revient vers l’escroquerie du compte bancaire.

Beaucoup de jeunes travailleurs plongent dans l’argent facile en ce moment. De ce fait, les escrocs ciblent les salariés moins expérimentés. Ces malfaiteurs fabriquent ainsi une plateforme d’investissement fictif et demandent des informations personnelles pour un soi-disant paiement. Résultat : ils disparaissent avec le montant investi ainsi que les informations liées au compte bancaire.

À lire Des policiers font une découverte effroyable dans des légumes chez Leclerc, hallucinant

La gendarmerie avait déjà mis en garde tous les titulaires d’un compte ou carte bancaire dans le passé. Elle insistait surtout sur le fait que ces utilisateurs devraient se méfier des paiements en ligne. Avant de faire un achat, il faudrait vérifier l’authenticité du site ainsi que du fournisseur.

Ce problème semble se régler en ce début d’année. Mais les malfaiteurs trouvent toujours un autre moyen de commettre leurs actes. Actuellement, ils agissent avec un autre moyen plus simple mais très redoutable. Il s’agit du « vishing » qui consiste à obtenir des informations sur le compte bancaire.

Comment cet acte frauduleux se réalise ? #

Le « vishing » sur le compte bancaire ne date pas d’hier et demeure toujours d’actualité. Cependant, les malfaiteurs l’abandonnent de plus en plus car beaucoup d’entre eux se retrouvaient en prison. Mais pour cette année, en ce début d’année, il commence à faire des victimes.

Cette escroquerie consiste à appeler les titulaires d’une carte de crédit sur leur téléphone portable. Les malfaiteurs se font ainsi passer pour des agents liés à une institution financière. Pour cela, ils demandent d’abord à leur victime des informations personnelles. Ensuite, ils insistent sur les données relatives au compte bancaire.

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Pour éviter cela, la gendarmerie donne comme toujours des conseils précieux. Les autorités suggèrent d’utiliser les options de filtrage dans le téléphone portable. Cela consiste à bloquer les appels et messages de sources inconnues. De ce fait, les malfaiteurs auront plus de mal à entrer en contact avec le propriétaire d’un compte bancaire.

Les autorités conseillent aussi de rester vigilant sur les appels demandant le code de la carte bleue. Un conseiller client ne prendra jamais la peine d’appeler le titulaire d’une carte. Alors, quand l’appel entrant sur le téléphone est inconnu, il faudrait d’abord vérifier.

Compte bancaire : Un moyen d’obtenir un remboursement ? #

La vérification en soi consiste à découvrir son correspondant. Ainsi, le titulaire d’une carte bancaire devrait comparer le numéro inhabituel avec celui de sa banque. Cela lui permettra de cerner l’incohérence et de se mettre à l’abri des malfaiteurs.

En cas d’anomalie sur le solde dans le compte bancaire, le mieux serait de faire une opposition. Pour ce faire, il serait judicieux d’appeler le numéro figurant au dos de la carte de crédit. Dans le cas où il y aurait une somme dérobée, la victime pourrait obtenir remboursement.

À lire Bientôt la fin d’Action ? Cette enseigne discount arrive en France et va tout concurrencer