3 taxes qui vont peser encore plus sur votre budget en 2024 : à quoi vous attendre

La hausse de ces trois taxes va perturber l'état financier des Français. Découvrez de quoi s'agit-il.

© Africadiligence.com - 3 taxes qui vont peser encore plus sur votre budget en 2024 : à quoi vous attendre

L’année 2024 s’annonce plutôt dure pour des milliers de Français. Le gouvernement a mis en place de nombreuses réévaluations sur les différents impôts. Suite à cela, trois taxes vont connaître de grands changements qui ne seront pas sans conséquence sur le portefeuille des contribuables.

Taxes : Un vrai coup de massue pour les contribuables #

Pour se rendre à l’évidence, la France est toujours dans une période de crise. Les Français ont du mal à retrouver leur équilibre face aux différentes crises et à l’inflation galopante. Et voilà que le gouvernement vient appuyer encore à l’endroit où ça fait mal. En effet, de nombreuses taxes s’annoncent à la hausse.

Cette année 2024 va être dure. Et les Français le savent. Malgré l’effort de l’exécutif pour soulager les conséquences de l’inflation, les difficultés se font sentir. De nombreuses familles vulnérables n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Et maintenant, de nouvelles taxes menacent des milliers de foyers.

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

La Direction générale du Trésor informe d’un ralentissement du taux d’inflation. Ce qui semble être une bonne nouvelle ! Malgré cela, il est difficile de croire à une baisse des prix et du coût de la vie en général. Des taxes supplémentaires viendront même alourdir les impôts.

D’après le communiqué du gouvernement, trois taxes en particulier vont augmenter pour cette année 2024. Et déjà, on peut sentir que cela va perturber les budgets de plusieurs familles. Même avec un taux de ralentissement à 2,6% de l’inflation, les hausses vont peser.

Une hausse inévitable de ces trois impôts #

Le gouvernement décide de créer une nouvelle taxe au niveau des plateformes de musique. Ceci, dans le but de financer le Centre national de musique (CNM). Il s’agit de la taxe sur les abonnements de musique en streaming. Ce nouvel impôt est de 1,75 % sur les revenus.

Amazon Music, Spotify, Deezer, YouTube ou encore Apple Music…, ces plateformes auront ainsi cette nouvelle taxe pour cette année. Le CNM soutient la filière musicale française. Malgré cela, elle ne sera pas sans conséquence sur le porte-monnaie des Français.

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Les propriétaires de biens immobiliers vont, eux aussi, connaître une augmentation de leur impôt foncier. Il faut savoir que même sans cette hausse imminente, la taxe foncière coûte déjà cher. Et voilà qu’une nouvelle revalorisation de 7,1 % s’annonce pour l’automne prochain.

Cette nouvelle hausse de l’impôt foncier concerne les valeurs locatives cadastrales. Il faut rappeler que ces valeurs vont servir de base pour les calculs d’impôts. Cette revalorisation atteint les 4 % pour cette année 2024. Ainsi, les propriétaires de biens immobiliers doivent s’attendre à une hausse de cette même valeur à leur taxe foncière.

Taxes : La TICFE (Taxe intérieure de consommation finale de l’électricité) revient #

Les crises énergétiques n’en finissent pas. Malgré les efforts du gouvernement, la hausse du prix de l’électricité est inévitable. Et pour cette année 2024, elle sera très dure à encaisser pour des millions de foyers français. La taxe intérieure de consommation finale de l’électricité (TICFE) revient et va chambouler l’état financier des contribuables.

Face à cette crise, l’exécutif décide de remettre la TICFE. Suite à la suppression progressive du bouclier tarifaire, la taxe de l’électricité verra alors une hausse de 10 %. Cela signifie que les Français vont devoir payer 130 euros de plus sur l’ensemble de leurs factures en une année. L’annonce d’un ralentissement du taux d’inflation n’empêche donc pas la montée des prix.

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars