Une cliente chez Lidl perd son sang froid, la situation dégénère totalement, « Non je ne suis pas calme »

Des salariés d’un magasin Lidl ont tout fait pour calmer la colère d’une cliente folle de rage à cause d’un paquet de farine.

© Africadiligence.com - Une cliente chez Lidl perd son sang froid, la situation dégénère totalement, « Non je ne suis pas calme »

Les clients de Lidl font parfois face à la colère des clients. Si la majorité des consommateurs sont aimables, d’autres peuvent s’énerver. Et ils décident d’exprimer leur colère sur les pauvres employés de l’enseigne. Il y a quelques semaines, les salariés d’un supermarché ont tout fait pour calmer une dame, en vain.

En effet, cette dernière exprime son mécontentement à cause… d’un paquet de farine. Et les salariés ont beau lui expliquer que sa colère est mal dirigée et guère légitime, rien n’y fait.

Une cliente Lidl très en colère #

Les faits remontent à la fin de l’année dernière, en Belgique. Alors que le monde a les yeux rivés vers le conflit au Moyen Orient, l’enseigne Lidl continue de connaître un beau succès. A Genk, le supermarché local accueille chaque jour des milliers de clients.

Mais, alors que la journée se déroule normalement, une cliente arrive et demande à parler aux responsables. Elle est folle de rage. Les employés, soucieux de comprendre et de régler le problème, lui demandent alors quel est le souci. 

C’est là qu’elle sort de son sac un sachet de farine acheté dans le magasin Lidl. Le packaging est bleu et blanc et rappelle le drapeau d’Israël. Or, elle refuse de soutenir l’Etat du fait de l’actuel conflit. Et elle accuse Lidl de ne pas faire le même choix.

Les salariés tentent alors de calmer cette cliente mécontente. Mais les explications qu’ils apportent ne parviennent pas à apaiser les tensions. « Non, je ne suis pas calme« , leur lance-t-elle.

Lidl : la cliente ne compte plus revenir #

En regardant de plus près le sachet de farine, les salariés de Lidl montrent à la cliente que le packaging n’a rien à voir avec un quelconque pays. C’est simplement un choix de la marque. En outre, la farine vient de France. Rien à voir, donc, avec un autre pays.

Mais la cliente, toujours folle de rage, refuse de croire les employés de Lidl. « Cela se voit à l’emballage ! C’est un emballage israélien ! Rendez-moi mon argent ».

Puisque les explications ne fonctionnent pas, le responsable du supermarché Lidl décide de rembourser la dame. Il veut arrêter le scandale le plus vite possible pour ne pas déranger les autres clients. Mais cette histoire fait tant de bruit que le porte-parole de l’enseigne se voit dans l’obligation d’intervenir.

Les explications de l’enseigne #

En Belgique, le porte-parole de Lidl ne décide pas de se lancer dans un long communiqué. Au contraire, il éteint la polémique très vite via une déclaration concise et efficace.

 « Nous respectons pleinement les émotions suscitées par la nouvelle. Mais il s’agit de farine française qui est bien dans un emballage bleu clair. Cet emballage ne fait pas référence à l’origine du produit »

Lidl veut soigner son image de marque et montrer qu’elle tient à la satisfaction des clients. Alors, même quand leur colère n’est pas forcément logique ou légitime, l’enseigne veut que les problèmes se règlent rapidement.

Les salariés ont parfaitement su gérer les réactions de cette dame. Dans ces situations, la meilleure chose à faire est toujours de tenter au mieux de calmer des émotions aussi vives.