Retraite : pourquoi certains retraités ne toucheront pas la hausse de 5,3% de leur pension ?

Pourquoi la pension de retraite de certains seniors n'a pas augmenté ? Découvrez les raisons de cette déception.

© Africadiligence.com - Retraite : pourquoi certains retraités ne toucheront pas la hausse de 5,3% de leur pension ?

Le vendredi 9 février dernier, les retraités avaient enfin la réponse à leur question. Suite à la réforme, une hausse de 5,3 % sur la pension de base s’applique à ce dernier versement. Malgré cette annonce, ils sont nombreux à être déçus par ce qu’ils ont perçu.

Retraite : Le montant n’a pas changé, quelle est l’explication ? #

Ils étaient nombreux à être déçus à la réception de leur Assurance retraite via la Carsat ou la Cnav. En effet, le 9 février dernier, les seniors percevaient leur pension du mois de janvier. Une allocation qui promet une hausse de 5,3 %. Cependant, à la vue du montant disponible dans leur compte bancaire, c’est une catastrophe.

La revalorisation de la retraite de base de 5,3 % n’est-elle pas tenue en compte ? Certains seniors se posent la question. Mais alors, quelle en est la raison ? Pour avoir des réponses claires à ce montant de la pension, il faut voir du côté de la Contribution sociale généralisée (CSG).

Alain, un de ces seniors, confie sa déception à nos confrères de MoneyVox. « Nous venons de recevoir notre retraite Carsat, qui n’a pas bougé. Aucune augmentation, pourquoi ? » déclare-t-il. Il faut dire qu’Alain n’est pas le seul à contester cela.

Ces seniors demandent une explication sur cette pension qui stagne alors qu’on leur promettait une hausse de 5,3 % sur la retraite de base. Dans les faits, cela peut avantager certains d’entre eux.

Une mise à jour du taux de la CSG #

La revalorisation de 5,3 % concerne tous les retraités. Cela signifie que toutes les pensions du mois de janvier 2024, versées le 9 février dernier, en tiennent compte. Mais une mise à jour du taux de la Contribution sociale généralisée (CSG) fait la différence entre chaque individu.

En effet, le taux de la CSG joue un grand rôle dans cette nouvelle hausse de la pension. Cette année, le calcul se base sur la déclaration des revenus de chaque retraité. On parle ici du Revenu fiscal de référence (RFR) de l’année 2022. Ces taux de cotisations sociales changent chaque année.

Trois prélèvements sociaux entrent dans le calcul du montant de la retraite. Cela concerne le taux réduit, le taux médian et le taux normal. De ce fait, pour les seniors bénéficiaires d’un taux de CSG 3,8 %, le taux de la CSG est de 6,6 %. Aussi, le taux de CRDS s’élève à 0,5 % et la Casa à 0,3 %. Le taux de la CSG est de 8,3 % pour un RFR à 24 813 euros. N’oublions pas la CRDS de 0,5 % et la Casa de 0,3 %.

Ces cotisations sociales évoluent en fonction des dernières déclarations d’impôts. Celle prise en compte pour cette année 2024 est la déclaration à l’administration fiscale de l’année 2022. Dans ce cas, si le RFR dépasse certains seuils, il est tout à fait normal si la pension n’a pas bougé ou de très peu.

Retraite : Une augmentation avantageuse pour les seniors avec un RFR moins important #

L’augmentation de 5,3 % de la pension de base concerne tous les retraités. Mais, le montant varie selon la situation du senior. Ceux qui ont fait une déclaration fiscale avec une hausse des revenus ne verront pas les changements lors du dernier versement, selon nos confrères de Moneyvox.

Les seniors qui n’ont pas pu voir la différence entre leur pension de l’année dernière et celle versée ce 9 février savent désormais pourquoi le montant n’a pas changé.

Source : Moneyvox