Retraite des femmes : 8 solutions pour optimiser le montant de votre retraite et vivre sereinement

Dix solutions s’offrent aux femmes pour optimiser le montant de leur retraite. Cela permet de vivre aisément.

© Africadiligence.com - Retraite des femmes : 8 solutions pour optimiser le montant de votre retraite et vivre sereinement

De nombreux dispositifs permettent aux femmes de gagner plus d’argent au moment de leur retraite. Grâce à certains droits spécifiques, elles peuvent améliorer leur pension. Cela, afin de gagner des trimestres manquants durant la carrière.

Retraite : La réforme de 2023 met en place plusieurs droits spécifiques #

Depuis le 1er septembre 2023, l’âge légal de départ à la retraite est de 64 ans. Mais ce n’est pas tout, il augmente selon votre année de naissance, le nombre des trimestres indispensables sans décote. Il est à rappeler que désormais, le nombre de trimestres requis est de 172 contre 169 auparavant.

Résultats : les femmes peinent à obtenir un taux plein au moment de leur départ. En général, elles touchent une retraite moyenne inférieure à 40 %. Bien évidemment, des mesures sont déjà mises en place pour compléter ces trimestres manquants. Mais avec la dernière réforme, la loi a créé de nouveaux droits qui permettent d’optimiser le montant de la pension des femmes.

Tous les temps de pause d’une femme pour accompagner sa famille entrent dorénavant dans les comptes pour le montant. Trimestres pour enfant, majoration et indemnités journalières de congés de maternité, la loi permet une acquisition de 8 trimestres supplémentaires. Ceci concerne tous les enfants nés avant 2010. Ces trimestres pour enfant ne se traitent pas en automatique dans votre relevé de carrière. Il leur revient de les déclarer à leur caisse de retraite.

Une majoration de 10% vous sera versée à votre pension de retraite si vous avez élevé plus de trois enfants. Et celle-ci prend forme pour les deux parents. Les congés de maternité sont des trimestres validés sans cotiser pour les femmes qui ont fait une longue carrière. C’est d’ailleurs l’une des nouvelles lois de la réforme.

Optimiser votre pension en réclamant ces droits #

Une surcote parentale de 5 % s’ajoute aussi au montant de la retraite des femmes. Celle-ci fait partie des nouveautés à l’issue de la réforme de 2023. Cette surcote définitive s’adresse aux parents nés à partir de 1964. Mais attention, pour y accéder, il faut obtenir tous les trimestres requis pour le taux plein dans l’année qui précède l’âge légal de départ.

En clair, prenons l’exemple de ces deux femmes. Sophie, née en 1965, mère de deux enfants, travaille jusqu’à l’âge légal. À 63 ans et trois mois, elle part avec 176 trimestres au lieu des 172 requis pour le taux plein. Les 4 trimestres en trop lui font gagner une surcote de 5 % soit 1,25% × 4. Claire, quant à elle, née en 1965, mère de trois enfants, décide de partir à la retraite à 63 ans et 3 mois avec 188 trimestres, à l’issue d’un an de chômage. Elle n’obtient pas une surcote parentale puisqu’elle n’a pas cotisé la dernière année.

Mais ce n’est pas tout ! Si vous avez pris un congé parental à temps plein, vous pouvez y gagner des trimestres. Mais il ne cumule pas aux trimestres pour enfants. Si vous faites partie des bénéficiaires de certaines allocations familiales de la CAF, vous avez droit à l’Assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF), même si vous n’avez jamais travaillé. Et en plus avec un nombre de trimestres illimité.

Vous gagnez aussi des trimestres en plus en tant qu’aidant familial. La seule condition : avoir assisté, depuis 2015, un prochain (avec un lien familial) âgé d’au moins de 20 ans et avec un taux de handicap de 80 % minimum. Vous obtiendrez un trimestre supplémentaire à chaque période de prise en charge de 30 mois, mais dans la limite de 8 trimestres.

Retraite : Vos enfants vous permettent de gagner des trimestres pour la retraite #

L’assurance de vieillesse des aidants (AVA) augmente la liste des bénéficiaires. Une personne qui réduit ou cesse de travailler pour aider un proche sans lien de parenté obtient une affiliation au régime général. Il en va de même pour les parents avec un enfant handicapé avec un taux d’incapacité de 80 % voire inférieur. La retraite progressive est aussi intéressante. De plus, elle est disponible même pour les fonctionnaires, les professions libérales et les avocats.

Le cumul emploi-retraite consiste à continuer à travailler même après l’âge légal. Vous percevez ainsi votre retraite, mais aussi le salaire en reprenant le travail. Futurs retraités, prenez votre avenir en main. On vous conseille, dès 50 ans, de faire le point avec votre relevé de carrière. Créez votre compte sur le site lassuranceretraite.fr et www.info-retraite.fr. Soyez attentif à votre parcours et rectifiez les erreurs si nécessaire.