Retraite : 9 façons simples et efficaces pour obtenir des trimestres sans travailler plus

Les Français qui n’ont pas assez de trimestres pour atteindre la retraite à taux plein peuvent potentiellement en obtenir gratuitement.

© Africadiligence.com - Retraite : 9 façons simples et efficaces pour obtenir des trimestres sans travailler plus

Pour accéder à une retraite à taux plein, il est impératif de cotiser un nombre spécifique de trimestres. Or, certains Français se trouvent en déficit. Par chance, il existe plusieurs opportunités d’en obtenir gratuitement. C’est-à-dire de valider des trimestres sans travailler. Pour cela, il faut respecter certaines conditions. En effet, il est possible d’obtenir des trimestres selon certaines situations.

Par conséquent, tous les Français ne peuvent pas y prétendre. Mais si vous vous trouvez dans une ou plusieurs des situations, il serait dommage de passer à côté. On fait le tour de la question avec vous en évoquant ces différents cas de figure.

Des trimestres gratuits pour la retraite #

Pour commencer, les parents bénéficient de trimestres gratuits à l’occasion de l’arrivée d’un nouvel enfant, que ce soit par naissance ou adoption.

Quatre autres trimestres concernent ensuite l’éducation des enfants. Ces derniers, pendant des années, concernent uniquement les mères de famille. Mais elles ont aujourd’hui la possibilité de les partager avec le père.

De même, les parents qui choisissent de rester à domicile pour s’occuper de leurs enfants peuvent obtenir des trimestres gratuits pour leur retraite grâce à l’Assurance vieillesse parent au foyer (AVPF) versée par la CAF. La seule condition à respecter est d’être parent au foyer.

Cela permet aux parents qui souhaitent s’occuper à temps plein des enfants de ne pas être lésés au moment de partir à la retraite.

Une autre manière d’acquérir des trimestres gratuits est d’assumer le rôle d’aidant familial. Par exemple, les travailleurs qui prennent soin de proches handicapés peuvent recevoir jusqu’à huit trimestres gratuits. Cependant, cela concerne uniquement la prise en charge d’adultes présentant un taux d’incapacité de 80% ou plus.

En outre, cette possibilité est étendue aux parents d’enfants en situation de handicap, qui peuvent bénéficier d’un maximum de huit trimestres gratuits pour la retraite, à condition de fournir les attestations de versement de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).

Retraite : d’autres cas de figure qu’il faut connaître #

Diverses situations spécifiques permettent également de compléter les trimestres de retraite. Par exemple, une période d’inactivité due à une maladie ou un handicap donne droit à un trimestre tous les 60 jours d’arrêt maladie ou d’accident de travail. De même, les personnes invalides percevant une pension d’invalidité bénéficient d’un trimestre pour chaque trimestre civil concerné.

Les militaires ou anciens engagés dans l’armée peuvent également solliciter des trimestres gratuits. On leur accorde un trimestre pour chaque période de service national de 90 jours, dans la limite de cinq trimestres par an.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2014, les périodes d’apprentissage sont également prises en compte pour la validation des trimestres de retraite. Le fonctionnement est le même que pour les autres travailleurs.

N’oubliez pas les périodes de chômage #

Enfin, il ne faut pas négliger les périodes de chômage. En effet, même si vous n’êtes pas en activité, vous cotisez tout de même des trimestres. Pour chaque période de 50 jours de chômage, vous avez droit à un trimestre.

Ces trimestres gratuits permettent de compléter une carrière pour les travailleurs. Et, surtout, ils permettent de s’approcher ou d’atteindre la retraite à taux plein. Ce qui signifie que les Français touchent une pension sans décote.