L’arnaque à la carte bleue est si redoutable qu’il est facile de vous faire piéger, méfiez-vous

La carte bleue si pratique devient source d’angoisse. En effet, une arnaque très bien montée la concerne et tout le monde peut en être victime.

© Africadiligence.com - L’arnaque à la carte bleue est si redoutable qu’il est facile de vous faire piéger, méfiez-vous

Les arnaques se suivent, mais ne se ressemblent pas. Aujourd’hui, une autre, celle à la carte bleue fait des ravages. Ses initiateurs se sont tellement bien appliqués que vous risquez de n’y voir que du feu. Nous vous montrerons comment ils procèdent, mais aussi comment dévier leurs manigances pour ne plus vous laisser prendre.

Cette nouvelle arnaque à la carte bleue #

La carte bleue se présentait à nous comme un moyen à la fois fiable et pratique. Aujourd’hui, son utilisation prête à confusion tant les rumeurs d’arnaque à son sujet se propagent. Il faut leur accorder du crédit, car beaucoup de personnes se déclarent victimes.

Le mode d’action semble issu d’un stratagème digne d’un film d’espionnage. Cette arnaque se nomme aussi « spoofing » et fait beaucoup parler d’elle tant les victimes se multiplient. Il faut rester en alerte maximale, car les approches des arnaqueurs varient entre trois procédés. Ils peuvent vous appeler au téléphone, soit ils vous contactent par SMS ou par email.

Quelle que soit la tactique employée, vous pouvez tomber dans le piège tant les ressemblances avec votre banque s’avèrent identiques. Ils utilisent exactement le même numéro, la même adresse électronique…

Le courrier parle généralement de procédures d’usage en rapport avec des mises à jour de leur système d’enregistrement client. Sans même y réfléchir, vous coopérez. Vous avez, pourtant là, signé votre arrêt de compte. Non pas que vous ayez fermé votre compte, mais vous avez donné accès à vos données bancaires. Par la même occasion, vous avez ouvert votre carte bleue à un usage frauduleux.

Protégez votre carte bleue #

Votre carte bleue ne se trouve plus vraiment à l’abri. Voilà pourquoi, prendre des mesures s’avère nécessaire pour ne pas perdre de l’argent à outrance. En effet, aussitôt qu’ils le peuvent, les malfaiteurs puisent dans vos comptes en banque au point de vous ruiner.

Pour éviter cela, la première chose à faire consiste à refuser toute invitation à cliquer sur des liens. Bannissez ce réflexe à tout jamais. Prohibez également toute ouverture de pièces jointes. Scrutez l’URL du site web envoyeur de mail. Elle doit commencer par https qui signifie qu’il s’agit d’un site sécurisé.

Ensuite, surveillez scrupuleusement vos mouvements bancaires en lisant bien les relevés. Ne laissez rien au hasard et assurez-vous que vous avez bien effectué toutes les transactions qui y figurent. La sécurité de votre carte bleue en dépend.

Par ailleurs, si vous constatez une éventuelle fraude à la carte bleue, informez immédiatement votre banque. Sans cela, elle pourrait vous accuser d’être vous-même l’auteur des faits.

Un remboursement pas toujours assuré #

Normalement, si on vous a arnaqué à travers votre carte bleue, vous pouvez parfaitement vous faire rembourser. Seulement, la théorie ne rejoint pas toujours la pratique et vous retrouvez totalement dépouillé.

Pour que cela ne se produise pas, vous devez respecter certaines règles. La première consiste à signaler le méfait dans les 13 mois qui suivent l’arnaque. Ce temps permet à la banque de se décharger, car au-delà, il s’agit de négligence de votre part.

En revanche, ce délai change à 70 jours en cas d’établissement bancaire situé en dehors de l’Union européenne.