Automobilistes : l’amende méconnue et risquée alors que vous respectez la limitation de vitesse

Quand un automobiliste conduit, il doit faire très attention à la limitation de vitesse. Pourtant, une autre amende paradoxale existe aussi.

© Africadiligence.com - Automobilistes : l’amende méconnue et risquée alors que vous respectez la limitation de vitesse

Cette amende à laquelle les automobilistes accordent moins d’importance qu’à la limitation de vitesse rappelle une scène de « Friends », la célèbre sitcom.

Dans cette séquence, la police rattrape et demande à Ross et Rachel de se garer alors qu’ils roulaient tranquillement. Ils apprennent que Ross vient de prendre une amende. Étonnés, ils cherchent à comprendre où se situe la faute. Voici les explications.

Automobilistes, attention à l’excès de vitesse #

Quand un automobiliste prend le volant, on lui conseille souvent de ne pas se laisser emporter par la vitesse. En effet, devant une voie dégagée, on a tendance à s’emballer et oublier la limitation de vitesse. Cela arrive souvent puisqu’en 2020 par exemple, on comptait 12,5 millions de contraventions liées à l’excès de vitesse.

Dans ce chiffre, plus de la moitié des automobilistes avaient outrepassé la vitesse autorisée avec des excès en deçà des 6 km/h. Cela démontre que parfois les conducteurs roulent vite sans se rendre compte qu’ils dépassent les règles. Généralement, ces personnes reçoivent leurs sanctions avec étonnement.

Automobilistes, apprenez le juste milieu #

En conduisant, un automobiliste doit prendre garde à sa vitesse, car il risque gros. En effet, pour avoir roulé trop vite, il doit tout d’abord payer une amende. Mais en plus de cela, il risque aussi de se faire retirer des points sur son permis de conduire.

Cependant, un automobiliste peut aussi se faire verbaliser pour le contraire. Cette amende reste méconnue, car elle survient moins souvent, mais elle existe bel et bien. Il s’agit de l’amende pour excès de lenteur. Eh oui, on peut se faire sanctionner pour avoir dépassé les limites, mais le contraire s’avère aussi valable.

Ainsi, pour les automobilistes, le plus gros challenge consiste à trouver l’équilibre entre ces deux extrêmes. On constate que l’un comme l’autre mène à des sanctions. Il faut donc apprendre à trouver la vitesse qui les maintiendra dans la bonne grâce des autorités.

L’amende pour excès de lenteur #

La police peut réprimander un automobiliste pour excès de lenteur. En effet, il se doit de rouler à une vitesse convenable quand il se trouve sur une autoroute. Le Code de la route a instauré une vitesse minimale de 80 km/h pour la file de gauche en particulier.

Les radars ne peuvent pas constater ce genre de non-respect de vitesse, car on ne les a pas conçus à cet effet. Seuls les policiers en personnes possèdent le pouvoir de rappeler à l’ordre concernant ce délit.

La raison de cette règle ? Un automobiliste qui roule trop lentement empêche la fluidité du flux de circulation. Les autres conducteurs qui le suivent par-derrière se retrouvent alors dans l’obligation de suivre son rythme. Par conséquent, il existe un risque accru d’embouteillage causé par cette lenteur.

En plus de la grogne généralisée produite par le conducteur, il se fera arrêter et réprimander. Non seulement cela, mais il aura aussi à payer une amende.

Le montant à payer pour les automobilistes #

L’automobiliste qui roule lentement doit une amende de deuxième classe qui s’élève à 35 euros forfaitaires. Cependant, s’il s’acquitte rapidement de cette amende dans les 15 à 30 jours suivant les faits, celle-ci baisse. Dans ce cas, le montant correspondra à 22 euros.

Si le conducteur dépasse ce temps règlementaire, cette somme passera à 75 euros. En revanche, recommencer à le faire conduira à payer 150 euros. Mais contrairement à l’excès de vitesse, la lenteur excessive n’entraîne pas un retrait de points du permis.