Leclerc : ces fruits qui contiennent beaucoup trop de pesticides sont rappelés en urgence en France, cela concerne des oranges

Leclerc, contraint de retirer des oranges de ses étals. Celles-ci contiendraient plus de pesticides que la norme et sont rappelées d’urgence.

© Africadiligence.com - Leclerc : ces fruits qui contiennent beaucoup trop de pesticides sont rappelés en urgence en France, cela concerne des oranges

Après la grisaille de l’hiver, les différentes couleurs sur les étals égaient un peu les courses dans les supermarchés Leclerc. Malheureusement, on verra moins de couleur orange dans les rayons fruits et légumes. On doit immédiatement retirer du marché certaines oranges distribuées par l’enseigne. Si vous appartenez à la clientèle de cette chaine de magasins, restez jusqu’à la fin, cela vous concerne.

Leclerc et les produits importés #

En mai 2023, Michel Edouard Leclerc avait annoncé sa volonté de s’approvisionner à l’étranger. À l’époque, il avait justifié son choix pour s’aligner avec sa vision de prix cassés. D’après lui, Leclerc ne pouvait pas faire autrement s’il voulait contrecarrer l’inflation.

Cela a soulevé une grogne d’indignation auprès des agriculteurs et des syndicats français. Ceux-ci accusaient Leclerc de vouloir tuer l’agriculture française. Leclerc, fidèle à sa volonté de satisfaire sa clientèle savait qu’il ne pouvait contenter tout le monde.

Aujourd’hui, cette décision semble se retourner contre l’enseigne. En effet, le produit incriminé dans cette histoire de rappel ne vient pas de la production française. Les oranges maltaises en question proviennent de Tunisie.

Les détails de ce produit Leclerc #

Les oranges maltaises provenant de Tunisie que Leclerc étale dans les rayons ne respectent pas les normes sanitaires. En effet, les inspections effectuées par DGCCRF démontrent un taux anormal de pesticides dans ces oranges.

Dans la culture de ces oranges, on aurait introduit beaucoup trop de pesticides, ce qui rend ces fruits dangereux. Sa consommation peut entrainer de graves dommages à la santé. Cependant, ne paniquez pas, il ne faut pas mettre toutes les oranges Leclerc dans un même panier.

Tout d’abord, seuls quelques magasins Leclerc ont distribué ces oranges. Donc, l’alerte concerne seulement quelques départements. Il s’agit de l’Île-de-France, des Hauts-de-France et du Grand Est.

Voici les informations à retenir pour distinguer ces lots des autres. Ces oranges constituent des lots de kg. On ne retrouve aucune marque sur le filet. En revanche, on peut y voir inscrit : orange maltaise cat1 cal7/8 Tunisie. Il s’agit du lot 18166 avec le code-barre GTIN : 3770000906028.

Tous ceux qui ont acheté ces oranges peuvent ainsi les restituer auprès du magasin Leclerc près de chez eux. Ils percevront un remboursement pour leur achat. Le site Rappel Conso incite à « ne plus consommer ce produit, le rapporter ou le détruire ».

Les effets des pesticides sur la santé #

Le site Rappel Conso a pris l’initiative de rappeler ces oranges distribuées par Leclerc pour raison de santé. En effet, l’exposition aux pesticides peut entrainer des conséquences graves pour la santé.

En milieu professionnel, la manipulation des pesticides demande des mesures sanitaires strictes. Selon des rapports, une exposition prolongée aux pesticides peut donner lieu à des maladies telles que le cancer. On parle plus particulièrement de lymphomes, de tumeurs cérébrales, de cancers de la prostate, du cancer de l’ovaire, des poumons.

En milieu domestique, les risques ne s’avèreraient pas aussi élevés. Cependant, la prudence reste de mise. Quand un produit contient un taux trop élevé de pesticides, on l’estime dangereux pour la santé. Résultat des courses, on doit le retirer du marché comme l’a fait Leclerc.

D’autres études qui visent à mettre en avant le lien entre pesticides, obésité et maladies métaboliques existent aussi. Elles cherchent à démontrer la corrélation entre la progression du nombre de cas d’obésité et l’exposition aux contaminants alimentaires. Ensuite, le lien entre les pesticides et les pathologies métaboliques associées à l’obésité.