Retraite : bientôt une bonne nouvelle concernant la pension qui devrait ravir les retraités

Une proposition de loi vise à soutenir les Français les plus modestes qui partent à la retraite, ceux qui ont besoin de leur pension rapidement. 

© Africadiligence.com - Retraite : bientôt une bonne nouvelle concernant la pension qui devrait ravir les retraités

La retraite est en pleine mutation. Évidemment, il y a cette fameuse réforme, à l’origine de tant de polémiques. Le gouvernement réveille la colère sociale en adoptant au forcing des changements que les Français ne tolèrent pas. Avec évidemment, en premier lieu, l’ajout de deux années de travail pour obtenir une pension à taux plein.

Alors, pour calmer les uns et les autres, d’autres mesures voient le jour. L’État indique qu’il travaille pour améliorer la pension des femmes, notamment via le minimum contributif. Là encore, une nouvelle proposition vise à régler des problèmes de versements pour les personnes qui partent à la retraite.

Retraite : une proposition de loi pour régler un problème majeur #

Une proposition de loi débattue jeudi 29 février à l’Assemblée vise à garantir aux retraités le versement de leur pension dès le premier jour. L’objectif est de réduire les délais de traitement souvent trop longs. Ces derniers ne sont pas sans conséquence. En effet, ils peuvent mettre les bénéficiaires dans une situation financière délicate.

Chaque année, environ 650 000 personnes entament les démarches pour prendre leur retraite. On leur recommande d’initier ces procédures au moins un an à l’avance. Cependant, malgré ce délai, certains nouveaux retraités se retrouvent sans revenus le jour de leur départ à la retraite. Pourquoi ? Car ils attendent le traitement de leur dossier.

Des députés socialistes, dans une proposition de loi déposée le 16 janvier 2024, soulignent que des dizaines de milliers de travailleurs se trouvent ainsi sans aucun revenu dès le début de leur retraite. En 2022, l’administration admettait un retard dans le traitement de 20 000 à 25 000 dossiers, entraînant une rupture de ressources. 

Cependant, les organisations syndicales contestent ces chiffres et alertent sur une augmentation de ces situations, notamment en Bretagne, où le stock de dossiers aurait augmenté de manière significative en un an.

Une proposition qui ne risque pas de voir le jour ? #

Face à cette réalité, les députés proposent la mise en place d’un dispositif de Sécurité sociale pour que chaque individu puisse recevoir une pension de retraite temporaire en attendant le calcul de sa pension définitive.

Ainsi, selon l’article 1 de la proposition de loi, tout assuré ayant demandé sa retraite au moins un mois avant la date prévue bénéficierait, en l’absence de versement de sa pension définitive, d’une première pension temporaire dès le mois suivant. 

Le montant de cette pension serait calculé sur la base de la dernière simulation de pension du travailleur, ajusté légèrement à la baisse pour éviter tout remboursement excessif.

Malgré cela, la proposition de loi a été rejetée par la Commission des affaires sociales le 14 février 2024.

Les petites retraites sont les plus concernées #

Les retards de versements posent évidemment plus de problèmes aux Français les plus modestes. Ceux qui n’ont pas forcément de l’argent de côté pour subvenir à leur besoin en attendant de toucher leur pension de retraite.

C’est donc un projet de loi qui vise à soutenir notamment les Français les plus faibles et précaires. Ceux qui, et d’autant plus en temps de crise, comptent chaque sous pour s’en sortir. 

Et surtout, les dossiers s’empilent. Alors, rien n’indique une quelconque amélioration de la situation dans les mois ou les années à venir.