5 erreurs courantes à éviter absolument pour percevoir plus d’allocations de la CAF

Pour toucher les aides de la CAF, il est impératif de ne pas faire plusieurs erreurs qui peuvent vous pénaliser.

© Africadiligence.com - 5 erreurs courantes à éviter absolument pour percevoir plus d’allocations de la CAF

La CAF propose tout au long de l’année des aides sociales. Ces dernières sont d’un grand secours pour les Français les plus modestes. Grâce à elle, ils peuvent payer leur loyer plus facilement, tout comme les factures ou les courses de la semaine.

Mais encore faut-il toucher ces aides. Et pour cela, il faut faire attention à certaines erreurs courantes. Ces erreurs peuvent vous priver de ces versements précieux, il ne faut donc pas les prendre à la légère.

CAF : attention à ces erreurs #

La première erreur est la plus dramatique puisqu’elle vous prive des aides de la CAF. Certains Français pensent en effet que le versement des aides est automatique. Que la CAF sait tout de suite si vous pouvez les toucher, ou non. Mais c’est faux. 

À lire Retraite : toutes les aides méconnues ou oubliées que vous pouvez réclamer d’urgence

En effet, une majorité d’aides exige de votre part une demande en ligne. C’est à vous de faire cette demande, sans quoi la CAF ne peut pas vous verser l’argent.

Avant de vous lancer dans le processus, qui peut être chronophage, pensez à vérifier votre éligibilité. Pour cela, rendez-vous sur le site web de la CAF, sélectionnez la prestation qui vous intéresse et examinez les conditions d’accès. 

Par ailleurs, une seconde erreur à éviter est de sous-estimer l’outil de simulation disponible en ligne. Cette fonctionnalité du site de la CAF s’avère très précieuse, car en plus de déterminer votre éligibilité à une aide, elle peut également calculer son montant. Ainsi, cet outil peut vous fournir une estimation du montant total de vos droits aux aides sociales.

Vérifiez toutes les informations #

Il est important de vérifier régulièrement son dossier de la CAF. Et si vous voyez une erreur, signalez-la rapidement. Il faut le faire vite si cette erreur vous pénalise, ou si elle vous permet de toucher plus d’argent.

À lire Les allocations de la CAF suspendues en mars, ce que vous devez faire pour les toucher

En effet, quand la CAF découvrira cette erreur (et elle le découvrira), elle vous demandera de rembourser le trop-perçu. Or, après plusieurs mois, voire années, cela représente des sommes conséquentes.

En outre, lors de la saisie de vos données dans les formulaires de la CAF, il est impératif d’éviter les erreurs concernant les revenus. Les vôtres, comme ceux de votre conjoint.

Ces données influent directement sur le montant des aides de la CAF. Il est donc essentiel de prendre le temps de remplir de manière précise les champs requis avec des informations exactes. Pensez à bien vérifier avant de valider. 

Mettre à son jour son compte CAF #

Enfin, n’oubliez pas de mettre à jour votre situation sur le site de la CAF. De nombreux allocataires oublient de signaler des changements qui ont pourtant leur importance.

À lire CAF : ce changement que vous devez absolument faire pour ne pas perdre vos allocations

On pense au mariage, à une séparation, au retour à l’emploi, au départ ou à la naissance d’un enfant. Pourquoi ces changements sont importants ? Car ils entraînent des modifications en termes d’éligibilité, d’où l’importance de les déclarer le plus tôt possible.

Évidemment, on vous déconseille de fournir de fausses informations. Dans le meilleur des cas, il faudra rembourser. Dans le pire des cas, la CAF porte plainte contre vous et l’affaire se règle au tribunal.