AAH, ASPA, AER, RSA revalorisés : les nouveaux montants des minima sociaux en 2024

En 2024, des nouvelles idées seront en vigueur par rapport à la valorisation de divers minima sociaux. Mais le plus remarquable est l'AAH.

© Africadiligence.com - AAH, ASPA, AER, RSA revalorisés : les nouveaux montants des minima sociaux en 2024

Cela fait plusieurs années que le gouvernement cherche des moyens pour appuyer les personnes vulnérables. En effet, face à l’inflation, l’État se voit contraint d’aider les personnes atteintes de maladie qui les empêchent de poursuivre leur travail. Mais, en 2024, il semble avoir trouver la solution idéale par rapport à l’AAH.

AAH : Des nouvelles réformes tenant compte des impacts de l’inflation ! #

Pour l’année 2024, l’État met en place de nombreuses réformes. Néanmoins, la plus en vue concerne les minima sociaux dont notamment l’AAH et les retraites. En effet, le gouvernement est en pleine discussion pour adopter une nouvelle stratégie visant à réévaluer les montants des pensions.

La raison est que l’inflation ces derniers temps a pris de plus en plus d’ampleur. Et cela a de fortes conséquences sur le revenu de chaque foyer. De ce fait, par le biais de l’AAH, l’État va s’engager à augmenter la somme des minima sociaux.

À lire AAH : des bénéficiaires vont perdre 500 euros par mois, les Français concernés

Il n’y a pas que l’AAH qui changera pour la nouvelle année. En effet, de bonnes nouvelles arriveront aussi pour d’autres aides sociales ! On peut notamment citer le RSA, l’ASPA, l’AER, et beaucoup d’autres aspects sociaux. Néanmoins, l’amélioration la plus importante reste celle de l’allocation à destination des handicapés.

L’AAH est une aide dont les destinataires sont quelques personnes vulnérables en situation d’handicap. D’où l’appellation : allocation adulte handicapé. Pour la nouvelle année sa somme atteindra 1016 euros. Alors que l’allocation supplémentaire d’invalidité atteindra 326 euros.

Une valorisation budgétaire pour les personnes vulnérables ! #

Puisqu’on est dans le cadre du minima social, alors il est important de se souvenir que les sommes citées seront les minimum perçus. Donc, il se pourrait qu’il y ait des surplus. Bref, ce qui est sûr c’est que le gouvernement tient compte de la maladie des personnes sous l’AAH.

L’allocation pour les femmes veuves connaîtra aussi une revalorisation. En effet, le montant de cette aide sociale va augmenter. Pour l’année 2024, un système de plafonnement sera appliqué. Et contrairement à l’AAH, cette règle se base sur un montant forfaitaire. Donc, cette allocation ne dépassera pas 693. 29 euros.

À lire Augmentation de l’AAH : voici les nouveaux montants que vous percevrez

Un autre aspect des aides sociales concerne l’ASPA, l’ASSI et l’ASS. En effet, comme l’AAH, ces prestations connaîtront des changements financiers. Ainsi, leur minima social sera amélioré. C’est le cas de l’ASS par exemple, une aide sociale destinée aux personnes sans emploi.

Parlons maintenant du RSA, c’est une prestation qui se base sur le revenu. Mais, cette aide peut également concerner les chômeurs. Dans l’année à venir, l’État pense qu’une augmentation de la somme de cette aide est nécessaire. Le montant de cette attribution montera jusqu’à 635, 70 euros pour un célibataire et 953, 56 euros pour un couple.

AAH : D’autres domaines seront aussi améliorés ! #

Ces nouvelles idées ne se limitent pas à ces aspects. En effet, il n’y a pas que l’AAH et le RSA qui connaîtront une revalorisation. Pour illustrer cela, on peut notamment citer l’allocation équivalent retraite de remplacement. Ce minima social va augmenter jusqu’à 41,10 euros par mois. Ce qui est une bonne chose pour lutter contre l’inflation.

Bref, on peut dire que le gouvernement va prendre des belles initiatives pour protéger ses citoyens à bas revenu. D’abord, il y avait le projet de loi de finances avec ses divers avantages. Et maintenant ces réformes sur l’amélioration des montants des aides sociales. Les bénéficiaires de ces prestations, notamment ceux de l’AAH, ne devraient qu’être contents

À lire AAH : très mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de l’aide de la CAF, à quoi vous attendre

Étiquettes