Les ingrédients nocifs pour la santé à vérifier absolument avant d’acheter les déodorants

Désormais, n'achetez plus n'importe quels déodorants. Ils peuvent contenir des ingrédients nocifs pour votre santé. Découvrez lesquels.

© Africadiligence.com - Les ingrédients nocifs pour la santé à vérifier absolument avant d’acheter les déodorants

Les déodorants font partie de ces produits dont on ne peut se passer au quotidien. Leur utilisation est d’ailleurs fortement recommandée pour l’hygiène. Cependant, comme tous les produits du marché, il y a de bons et de mauvais produits. Notamment en raison de certains de leurs ingrédients, qui peuvent être nocifs pour la santé. Voici quelques exemples à vérifier lors de vos achats. Découvrez-les !

Déodorants : Les sels d’aluminium #

Comme la plupart des cosmétiques et des produits de bain, les déodorants sont composés d’ingrédients chimiques. Certains sont inoffensifs, d’autres sont nocifs pour la santé. En outre, on sait que certains ingrédients peuvent être à l’origine du cancer du sein. À commencer par les sels d’aluminium.

Il s’agit d’une substance souvent soupçonnée d’être très nocive pour la santé. Certaines marques les intègrent souvent dans leurs déodorants en tant qu’anti-transpirants. En effet, les sels d’aluminium contribuent à resserrer les pores. Cela leur permet de bloquer la transpiration et les mauvaises odeurs. Mais ce faisant, ils peuvent provoquer des irritations et des inflammations de la peau.

À lire Elle découvre une chose immonde et visqueuse au fond de sa brique de lait achetée chez Aldi, l’horreur

Un groupe de chercheurs a également mené des recherches sur ce sujet. Ils ont voulu démontrer la dangerosité des sels d’aluminium dans les déodorants. Pour ce faire, ils ont exposé des cellules de hamster à ces substances. Cela a montré qu’elles pouvaient manifestement être néfastes.

Une autre étude confirme cette hypothèse. Elle a été publiée dans l’International Journal of Molecular Sciences. Selon les chercheurs, les sels d’aluminium contenus dans les déodorants pourraient pénétrer dans les cellules exposées. Il en résulte une instabilité du génome, susceptible de favoriser en même temps le développement d’un cancer du sein.

Évitez les produits aux perturbateurs endocriniens et aux silicones #

Les perturbateurs endocriniens font également partie des ingrédients nocifs présents dans les déodorants. Ils affectent principalement la reproduction humaine. Le problème de cette substance est qu’elle n’est pas facile à détecter. Toutefois, on les identifie souvent sous la forme de parabènes.

Les marques de déodorants utilisent ces derniers comme conservateurs. De plus, ils sont efficaces pour éliminer les bactéries. Cependant, les parabènes sont des actifs dangereux qui peuvent se révéler nuisibles pour la santé. On a démontré cela à plusieurs reprises. D’ailleurs, le site Internet de Cancer Environnement contient des faits qui le confirment.

À lire Permis de conduire : les nouveaux changements à prévoir encore cette année

Selon lui « Les parabènes sont suspectés de perturber le système endocrinien en mimant les propriétés de certaines hormones, notamment en activant les récepteurs aux œstrogènes, d’où la question de leurs effets sur la fertilité et le risque de cancers hormono-dépendants (cancer du sein) ». En outre, les déodorants contenant ces éléments peuvent également provoquer des allergies cutanées.

Les silicones sont également courants dans les déodorants. À première vue, ce sont des éléments bénéfiques. Ils rendent la peau des aisselles plus douce. De plus, ils s’adaptent facilement à une peau rasée ou épilée. Cependant, ces éléments peuvent être très dangereux. Ils sont notamment dangereux pour la pollution des océans et des milieux aquatiques. De plus, comme les parabènes, on les soupçonne d’être des perturbateurs endocriniens.

Déodorants : Comment les identifier ? #

Pour éviter ces mauvais déodorants, il faut lire la liste des éléments. Le plus souvent, les sels d’aluminium figurent dans les composants sous un autre nom. Il peut s’agir de « chlorure d’aluminium », de « chlorhydrate d’aluminium », de « chlororydrex d’aluminium », de « sesquichlorhydrate d’aluminium » ou de « zirconium d’aluminium ».

Les parabènes peuvent également être présents dans les déodorants sous d’autres noms, tels que « isobutyl », « isopropyl », « benzyl », « pentyl » ou « phenyl ». Quant aux silicones, on les trouve sous les termes suivants : « cyclométhicone », « diméthicone » ou « cyclopentasiloxane ».

À lire Chèque carburant : la mauvaise nouvelle est tombée pour ces automobilistes, les concernés