4 actions à entreprendre pour augmenter le montant de votre future pension de retraite

Même si la retraite semble loin, il est indispensable de réfléchir aux possibilités de maximiser sa pension. On vous donne quelques pistes.

© Africadiligence.com - 4 actions à entreprendre pour augmenter le montant de votre future pension de retraite

Le système de retraite propose divers dispositifs efficaces pour personnaliser votre départ à la retraite. Parmi eux, on compte le départ anticipé, le rachat de trimestres… Les possibilités sont nombreuses et vous ne les connaissez pas toutes. 

Il est donc temps de vous pencher sur ces opportunités, que vous envisagiez un départ anticipé ou que vous cherchiez à améliorer vos revenus à la fin de votre activité. Et ce, même si la date butoir semble encore lointaine.

Prendre sa retraite avant l’âge légal #

L’âge légal sera, en 2030, à 64 ans. Deux années supplémentaires de travail pour les Français. Mais pour certains, c’est inenvisageable. Ils refusent de travailler aussi longtemps. D’autant plus que l’espérance de vie en bonne santé baisse. Il est alors possible d’opter pour la retraite anticipée. 

À lire Retraite Agirc-Arrco : ce gros changement qui va tout chambouler, votre pension va baisser ?

Ce dispositif nous vient de la réforme Fillon de 2003. Il est toujours d’actualité. Vous pouvez partir dès 60 ans, à condition de justifier de cinq trimestres cotisés avant la fin de l’année civile de votre seizième anniversaire pour un départ avant 60 ans. 

Si vous souhaitez partir à la retraite à 60 ans, vous devez aussi justifier de cinq trimestres, mais avant la fin de l’année civile de votre vingtième anniversaire.

Rachat de trimestres : une option à étudier attentivement. #

Le rachat de trimestres peut être une stratégie pour avancer votre départ à la retraite à 62 ans, surtout si vous ne possédez pas tous les trimestres nécessaires pour une retraite à taux plein.

Accessible de 20 à 67 ans, ce dispositif permet de racheter des trimestres pour les années incomplètes ou celles où vous n’avez pas atteint quatre trimestres.

À lire Retraite : mauvaise nouvelle, la fin de cette aide va pénaliser de nombreux Français

Le coût varie en fonction de l’âge et des revenus, mais il peut être déductible du revenu imposable. Il est essentiel de considérer ce rachat au cas par cas, en utilisant des simulateurs ou en consultant des experts si les implications financières sont significatives.

On conseille aussi de cumuler sa retraite et une activité professionnelle. Contrairement à une idée répandue, prendre sa retraite ne signifie pas forcément arrêter de travailler. Si vous avez au moins 62 ans et avez liquidé votre retraite à taux plein, vous pouvez cumuler retraite et activité professionnelle sans contraintes. 

Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, liquider votre pension tout en reprenant une activité peut être financièrement avantageux, surtout si votre carrière n’apporte plus de gains significatifs pour votre future pension. Bien sûr, cette option implique de cotiser à un nouveau régime de retraite sans améliorer vos droits.

Surcote, retraite progressive, rachat de points : explorez des solutions méconnues #

La retraite progressive offre la possibilité de travailler à temps partiel tout en percevant une partie de votre pension. C’est un choix séduisant pour un départ en douceur à partir de 60 ans. 

À lire Retraite: la mauvaise nouvelle vient de tomber pour votre pension, les retraités concernés

D’un autre côté, la surcote, qui permet de cumuler des trimestres supplémentaires en continuant à travailler après avoir atteint le taux plein, peut être avantageuse pour augmenter la retraite de base.

Parlons des complémentaires maintenant. Pour les cadres, elles représentent près des deux tiers des revenus à la retraite. Vous avez la possibilité, sous certaines conditions, de racheter des points, jusqu’à 210 au maximum.

Cependant, le gain obtenu est relativement faible, même si la dépense peut être déduite du revenu imposable. Les professions libérales, quant à elles, ont tout intérêt à surcotiser à leur caisse de retraite complémentaire. En effet, cela leur garantit un rendement supérieur à celui d’un contrat d’épargne. Il est important de noter que cette option n’est pas accessible à d’autres statuts.