Malus Agirc Arrco, c’est terminé : votre retraite pourrait augmenter de beaucoup

Le gouvernement vient de décréter la fin du malus Agirc-Arrco. Cela va augmenter la retraite de plusieurs personnes !

© Africadiligence.com - Malus Agirc Arrco, c’est terminé : votre retraite pourrait augmenter de beaucoup

C’est officiel, il n’existe plus de malus de l’Agirc-Arrco. Pour faire clair, cette décision venant du pouvoir exécutif vise à augmenter la pension de retraite de certaines personnes. Bien sûr, il faudra se conformer à des conditions bien précises. On vous raconte tout en quelques mots !

Retraite : Bonne nouvelle pour les assurés du secteur privé #

Un senior peut arrêter sa carrière professionnelle et se reposer s’il remplit toutes les conditions. Sur le plan légal, il peut obtenir une pension à taux plein. Et ce, même s’il n’a pas encore atteint l’âge légal. Mais en contrepartie, l’ancien salarié doit verser une certaine somme.

L’objectif du malus de l’Agirc-Arrco était de retenir les salariés autant que possible dans l’entreprise. Il prévoit alors de ponctionner de 10 % la retraite de ceux qui partent avant d’avoir 67 ans. Mais on dirait bien que le gouvernement ne veut plus retenir ceux qui veulent se reposer !

À lire Retraite : attention à cette mauvaise nouvelle à prévoir qui vise le montant de votre pension

Dans la réforme survenue début 2023, le pouvoir exécutif supprime le bonus-malus de l’Agirc-Arrco. Cette décision, effective depuis le 1er décembre 2023, découle d’un accord interprofessionnel entre les syndicats et les partenaires sociaux.

Pour faire clair, les assurés peuvent désormais anticiper leur départ sans risquer une ponction. Ainsi, tout le monde peut choisir de se reposer au moment où ils le veulent. Le tout, c’est de respecter les conditions établies par la loi.

Quel montant peut-on espérer ? #

Le site de l’Agirc-Arrco fournit tous les détails dont nous avons besoin. On peut y lire : « En lien avec le report de l’âge légal de départ à la retraite, les partenaires sociaux ont décidé de supprimer le malus pour les assurés dont la retraite prend effet à compter du 1er décembre 2023, il ne s’appliquera pas ».

Toujours sur la même plateforme, voici quelques surplus d’informations : « Pour les assurés dont la retraite prend effet avant le 1er décembre 2023, il sera supprimé à compter du 1er avril 2024 ».

À lire Aide de 1 571 euros pour les retraités : 50% oublient de la demander pour vivre mieux

Ainsi, il existe deux cas bien distincts de ponction du salaire pour ceux qui partent avant et après le 1er décembre. Néanmoins, ce n’est pas forcément une mauvaise ou une bonne nouvelle pour tous. D’ailleurs, la pension dépend d’autres paramètres !

Voici deux exemples très clairs sur ce que la suppression du malus de l’Agirc-Arrco va provoquer. Une personne qui touche une pension de 4 800 euros par mois bénéficie de 336 euros de plus. Par ailleurs, un senior né en 1963 et qui part en retraite à 64 ans se voit ponctionner 27 euros par mois.

Retraite : Quelques détails sur le coefficient majorant #

Certaines personnes repoussent leur départ afin de ne pas subir de pénalités sur la complémentaire. D’après l’Agirc-Arrco : « Concernant le coefficient majorant (bonus), il sera supprimé pour les assurés nés à compter du 1er septembre 1961 et dont la retraite du régime de base prend effet à compter du 1er décembre 2023 ».

L’organisme ajoute aussi : « Il reste accordé aux assurés qui reportent leur départ à la retraite de 2 à 4 ans et qui ne sont pas touchés par la réforme des retraites ». Ainsi, les revalorisations de 10 %, 20 % ou 30 % selon chaque cas va prendre fin au printemps 2024.

À lire Retraites Agirc-Arrco : mauvaise nouvelle concernant le montant de votre pension en mars