[Africa Diligence] Dr Benedict Okey Oramah, PDG et président du conseil d’administration de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank), a annoncé le 10 février 2019 que la banque comptait débloquer environ 85 milliards de dollars pour soutenir le commerce intra-africain jusqu’en 2021.

S’exprimant lors d’une conférence de presse en marge de la 32e session ordinaire de l’Assemblée de l’Union africaine qui se tient actuellement à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, M. Oramah a déclaré que cette initiative était cruciale pour la réalisation de l’intégration économique africaine.

« Nous sommes déjà en train de lancer la plate-forme panafricaine de paiement et de règlement qui permettra les paiement intra-africains en monnaies locales. Nous espérons que le programme pilote entrera en vigueur en mai 2019 », a-t-il dit.

Le PDG de l’Afreximbank a également précisé que la banque travaillait avec l’Union africaine afin de fournir un portail Internet d’informations commerciales à la pointe de la technologie, qui viendra compléter les initiatives commerciales existantes en fournissant des informations économiques actualisées.

En rappel, l’Afreximbank est une institution financière multilatérale panafricaine de premier plan dédiée au financement et à la promotion du commerce intra et extra-africain, dont le siège est au Caire, en Egypte. Elle a fourni des facilités de crédit de l’ordre de 35 milliards USD aux entreprises africaines depuis sa création en 1993.

Sa mission est de favoriser l’expansion, la diversification et le développement continus des échanges commerciaux africains en démontrant toutes les qualités d’une institution financière de premier ordre, rentable et socialement responsable, et en jouant le rôle d’un centre d’excellence pour toutes les questions liées aux échanges commerciaux en Afrique.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici