[Africa Diligence] « Lionel Zinsou est parti pour devenir président du Bénin » tweetait Guy Gweth, fondateur de Knowdys, le 18 juin 2015, après la nomination du banquier à la primature. Moins d’un semestre plus tard, le scénario se précise. Dans les coulisses, les investisseurs s’activent, dessinant des scénarii où le président sortant, Thomas Yayi Boni, n’apparaît jamais. Quand et où faudra-t-il investir dans le Bénin du président Zinsou ?

En 2014, la croissance du Bénin s’est établie à 5,5% tractée par l’agriculture, les services et le BTP. Ce dernier devrait être plus robuste d’ici 2020, dopé notamment par le démarrage du Programme d’investissement structurants. Stable en 2015, la croissance du pays devrait bondir à 6,2% en 2016, d’après les projections de Knowdys Consulting Group (KCG).

S’il est porté à la tête de l’Exécutif béninois, comme l’anticipent les analystes de Knowdys, Lionel Zinsou aura principalement à cœur de développer les services et les pôles d’activités régionaux en s’appuyant sur ses alliés financiers. Le travail à faire a été clairement dessiné dans la Stratégie de croissance pour la réduction de la pauvreté (SCRP), sur les conseils de l’actuel premier ministre du Bénin, alors qu’il n’était que conseiller du Président Yayi Boni…

D’après Guy Gweth, fondateur de KCG et président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique (CAVIE), « Zinsou étendra l’exposition du Bénin aux investisseurs et aux bailleurs de fonds internationaux comme Ouattara le fait avec succès en Côte d’Ivoire […] Leurs réseaux et leur maîtrise exceptionnels du fonctionnement des institutions financières internationales seront décisifs pour leurs plans d’émergence respectifs. »

Toujours selon Guy Gweth, Responsable du programme « Doing Business in Africa » à l’Ecole Centrale de Paris depuis 2012, et auteur, en 2015, de « 70 chroniques de guerre économique », la primature n’est que l’antichambre du président Zinsou. Pour l’analyste senior de Knowdys, la plupart des grands investisseurs intéressés par le marché béninois savent, depuis le 18 juin 2015 que c’est maintenant qu’il faut faire ses réservations sur « Air Zinsou ».

Tous les protagonistes de l’échiquier économique et politique béninois savent du reste que pour atteindre les objectifs de croissance et de développement du pays, il faudra accélérer les réformes liées aux finances publiques, au dispositif de passation des marchés publics, à la lutte contre la corruption et, plus généralement, à l’amélioration du climat des affaires.

Lionel Zinsou sait que l’accélération de ces réformes aiderait à capter plus rapidement les ressources annoncées à la Table ronde de Paris de juin 2014. En donnant des gages à ses interlocuteurs (à l’extérieur), et en rassurant la jeunesse frappée par le chômage (à l’intérieur), l’ancien de Rothschild et de Pai Partners rêve d’une présidence prospère à la tête Bénin.

Réécoutez le duel épique du 6 février 2015, entre Lionel Zinsou et Guy Gweth, sur RFI

La Rédaction

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici