Saumon, pain d’épices… les pires arnaques ? Ces produits de Noël dénoncés par une ONG

Foodwatch pointe du doigt la vente de produits de Noël par certains industriels. Et les consommateurs peuvent voter pour la pire offre.

© Africadiligence.com - Saumon, pain d’épices… les pires arnaques ? Ces produits de Noël dénoncés par une ONG

Chaque année, l’ONG Foodwatch nous offre la « Casserole d’Or« . D’après ses mots, il s’agit de « l’élection la moins appréciée de l’industrie agroalimentaires« . Il faut dire que l’ONG pointe du doigt certaines marques, comme celles qui tentent d’avoir les consommateurs avec des produits de Noël.

En effet, les marques savent très bien que certains produits rencontrent un succès fou pendant la période des fêtes. De quoi leur permettre de gonfler les prix. Mais c’était sans compter sur l’ONG qui décide de mettre en avant ces pratiques peu éthiques. 

L’arnaque des produits de Noël  #

Dans le cadre de l’élection de la Casserole d’or, les consommateurs peuvent voter jusqu’au 20 décembre pour « la pire arnaque sur l’étiquette de Noël« . L’ONG Foodwatch ne manque pas de candidats pour cette catégorie. En effet, nombreuses sont les marques à proposer des produits de Noël.

À lire La terrible erreur à ne surtout pas faire avec les huîtres lors de votre repas de Noël

Cette période de l’année est une période où les Français regardent moins à la dépense. Malgré l’inflation et la hausse des prix, ils veulent se faire plaisir. Et les produits de Noël sont évidemment en tête des ventes.

On parle des aliments qui trouvent leur place chaque année sur la table des repas de fête. Et ça, les industriels le savent. Ils savent que, même s’ils augmentent les prix, vous risquez malgré tout de craquer. Alors, qui sont les candidats ?

Les pires produits de Noël  #

L’ONG pointe du doigt plusieurs marques et vous demande d’élire le fabricant qui respecte le moins les consommateurs. Les mots sont durs, mais à la hauteur de la réalité. Voyons ensemble les différents produits de Noël pour lesquels vous pouvez voter.

Par exemple, vous pouvez voter pour le saumon fumé Le Boisé dégustation d’Écosse Labeyrie dans son format de six tranches. Le poids passe de 220 grammes à 210 grammes. Le problème, c’est que le prix au kilo, au même moment, augmente de 19%. 

À lire 60 Millions de consommateurs dévoile quel est le meilleur foie gras pour les fêtes de fin d’année

Le fabricant sait que le saumon fumé est un produit de Noël incontournable. Alors, il en profite pour augmenter les prix tout en baissant la quantité.

L’association pointe aussi du doigt le pain d’épices spécial foie gras de Brossard. Le fabricant sait que le foie gras est un produit de Noël incontournable. Pourtant, ce pain d’épices contient beaucoup trop de sucre, mais aucune trace de miel. Au contraire, la version qui contient 8% de miel coûte le même prix.

La réponse des industriels #

Autre exemple, la terrine aux noix de Saint-Jacques à la Bretonne de la marque Guyader. L’ingrédient principal est du colin. Quant au citron cuisine Bjorg, il contient 70% d’eau et 30% de citron. Enfin, les œufs au chocolat Ferrero Rocher se trouvent dans un emballage rempli à 52% de vide. 

Suite à l’annonce de l’élection des pires produits de Noël, les journalistes du Parisien ont contacté les industriels. Pour Labeyrie, la hausse des prix s’explique tout simplement par la flambée en cours du saumon. Brossard, de son côté, indique que « les distributeurs sont libres de fixer leurs prix« . La marque se désolidarise totalement. 

À lire Ces 2 truites et saumons fumés sont les meilleurs de tous pour les fêtes selon l’UFC Que Choisir

Quant à Guyader, la marque indique que « l’utilisation de poisson en premier ingrédient dans une terrine aux Saint-Jacques est parfaitement autorisée« . Enfin, Ferrero se défend également. S’il y a autant de vide, c’est parce que l’emballage « contient un mélange d’air et d’azote qui permet de garantir la conservation des pralines« .

À vous de voir si ces explications au sujet de ces produits de Noël parviennent à vous convaincre ou non.