Ces huiles d’olive sont à éviter à tout prix de vos courses pour préserver votre santé

Contrairement à ce qu’on pense, toutes les huiles d’olive ne sont pas bonnes pour la santé. Il y en a même qui sont à éviter à tout prix !

© Africadiligence.com - Ces huiles d’olive sont à éviter à tout prix de vos courses pour préserver votre santé

En France, la majorité des gens privilégient les huiles d’olive dans la préparation de leurs aliments. L’Hexagone figure même parmi les plus gros consommateurs du monde. En effet, on en exporte près de 110 000 tonnes par an. Toutefois, il existe des marques qui ne respectent pas les normes de qualité en vigueur. L’association 60 millions de consommateurs fait le point sur les références à prohiber !

Huile d’olive : Les composantes à faire attention ! #

Parmi les plateformes de protection des ménages, l’association 60 millions de consommateurs possède une grande renommée. Il faut dire que chacune de ses publications nous fournit de précieuses informations sur les aliments à ingérer ou non. Et cette fois, elle se focalise sur certaines marques d’huiles d’olive.

Dans son étude, 60 millions de consommateurs détecte des composantes dangereuses dans 23 marques d’huiles d’olive. En effet, elles contiennent toutes des perturbateurs endocriniens sous forme de plastifiants. Les femmes enceintes ne doivent surtout pas en consommer, car ces substances altèrent la fertilité !

À lire Cet objet chez Action est rappelé en urgence dans toute la France, ramenez le en magasin

Le plastique de certaines huiles d’olive contient du di-isononyl phtalate ou DINP. Les fabricants utilisent ce résidu en tant qu’additif de l’emballage. Ce faisant, les bouteilles en plastique deviennent plus flexibles. La plateforme découvre aussi du diethylhexyl phtalate ou DEHP et du dibutyl phtalate ou DBP.

Bien sûr, on ne va pas retenir le nom de ces substances. D’ailleurs, la plupart des marques d’huiles d’olive ne vont pas les mentionner parmi les composantes. Il faut juste retenir que la loi interdit l’utilisation de ces matériaux dans la production et le stockage des corps gras.

Les références qu’il faut éviter ! #

La plateforme 60 millions de consommateurs, lors de son analyse, a recensé la plupart des marques d’huiles d’olive de renom. Comme à son habitude, cette association essaie d’être la plus transparente possible. Voilà pourquoi tout le monde suit ses conseils et demande son expertise dans d’autres domaines !

En tête de liste des huiles d’olive à éviter se trouve la marque Naturalia. Il s’agit de la référence « Vierge extra Like a Virgin ». S’ensuit la marque La Vie Claire avec sa « Vierge extra ». Chez Cauvin bio, la référence « La bio » est désormais à éviter.

À lire La face cachée peu ragoûtante de la salade vendue en sachet dévoilée par l’UFC Que Choisir

Chez la marque Terra Delyssa, la référence « Vierge extra » ne figure plus parmi les huiles d’olive qu’on peut consommer. Ces quatre références contiennent toutes 2 phtalates à risque. Mais il existe aussi une autre substance qui s’avère dangereuse pour la santé !

Certaines marques d’huiles d’olive contiennent des hydrocarbures ! De plus, il y en a deux sortes qu’on peut trouver dans nos ingrédients. La première catégorie regroupe les hydrocarbures aromatiques d’huiles minérales ou MOAH. Dans la deuxième, on retrouve les hydrocarbures saturés d’huiles minérales ou MOSH.

Huiles d’olive : Des références populaires mais peu fiables ! #

Les huiles d’olive qui contiennent des hydrocarbures sont le Simplement bon et bio et le Bio village « Vierge extra ». On recense aussi la marque Carapelli Bio, avec la référence « Vierge extra classico ». On les retrouve dans certains supermarchés de renom !

Pour l’heure, les autorités n’annoncent aucun rappel produit sur ces huiles d’olive. Toutefois, ils sont à la limite de la quantité de MOAH autorisée. En effet, la plateforme 60 millions de consommateurs détecte une teneur avoisinant les 2 mg/kg.

À lire Ces produits en supermarché perturberaient votre santé mentale d’après 60 Millions de consommateurs