[Africa Diligence] Dans son discours du 18 mars 2020, le Président Macky SALL a mis l’accent sur le plan de riposte contre le corona virus. Le Chef de l’Etat a rappelé les mesures prises récemment et a annoncé de nouvelles mesures.

Le Président de la République a, dans ce contexte, rappelé aux membres du Gouvernement la nécessité de faire appliquer, sans délai, toutes les six décisions majeures qu’il a déjà prises. Il a indiqué que chaque ministre, dans son secteur, doit prendre les mesures idoines complémentaires. Le Chef de l’Etat a, par ailleurs, décidé de la création d’une Cellule nationale de crise et d’un Fonds de Riposte et de Solidarité contre les effets du COVID- 19 (FORCE-COVID-19). Il a remercié tous ceux qui ont apporté leur contribution et invité les ministres à contribuer, chacun, à hauteur d’un million de FCFA.

Il a, par ailleurs, demandé au Gouvernement de mieux impliquer le Service national d’Hygiène, ainsi que le Service civique national et de mettre en place des stocks durables de sécurité.

Le Président de la République a, par ailleurs, insisté sur la nécessité de poursuivre et d’intensifier les actions de sensibilisation et d’information des populations, en relation avec les maires et les organes de presse, pour une meilleure appropriation des messages d’alerte, de vigilance et de prévention.

Le Chef de l’Etat a, ensuite, demandé au Gouvernement de prendre des dispositions pour l’arrêt effectif des vols en provenance et à destination des pays où la maladie connait une expansion nationale. Il a, à cet effet, invité le Gouvernement, à accorder une attention particulière au fonctionnement des transports en commun urbains et interurbains.

Le Président de la République a aussi exhorté le Ministre du Commerce à veiller sur l’approvisionnement correct du pays en denrées et produits de première nécessité, tout en dissuadant d’éventuelles hausses indues des prix.

Le Chef de l’Etat a invité le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération à mettre en place, en coordination avec le Ministre des Finances et du Budget, un dispositif financier d’atténuation de l’impact de la crise, et d’examiner les mesures de soutien appropriées que pourront apporter les institutions communautaires. Il a demandé au Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, de mettre en place un comité de croissance et de veille économique COVID-19.

Le Chef de l’Etat a, dans cet élan, remercié les partenaires qui ont marqué leur accord pour soutenir l’Etat. Il s’agit de la Banque mondiale, du Fonds monétaire, international, de la Banque islamique de développement et de la Banque Africaine de Développement, entre autres.

Le Président de la République, pour conclure sur ce sujet, a informé le Conseil qu’il présidera, deux fois par semaine, et chaque fois que de besoin, un Conseil national de Sécurité sur toutes les dimensions et implications de la gestion de la pandémie du COVID-19.

La Rédaction (avec Senego et TSS)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici