Afrique : quand les transports urbains et interurbains repartiront

[Africa Diligence] Ils ont connu des jours heureux au lendemain des indépendances, portés par les subventions étatiques. Le début de leur fin a été marqué par les injonctions des argentiers de Brettons Woods. Depuis, les transports urbains et interurbains d’Afrique centrale et de l’Ouest sont dans la léthargie. L’urbanisation accélérée, les difficultés de trafic et la pollution grandissante créent les conditions d’un nouveau départ.

L’accroissement démographique africaine restera certes sous la barre des 35% jusqu’en 2025, mais elle atteindra ensuite les 66%, portant la population à 2,4 milliards en 2050 (soit un quart de la population mondiale contre 15,5% en 2015). D’après les démographes, la population subsaharienne seule sera multipliée par 2,4 pour approcher les 2,2 milliards d’habitants, dans un contexte d’urbanisation accélérée. Or à l’heure actuelle, les caractéristiques de la croissance africaine (encore peu inclusive) favorisent une accentuation des inégalités financières et sociales qui sont propices à l’introduction de transports en communs performants et rentables. Pour les analystes de Knowdys, ces derniers peuvent avoir un impact positif sur la stabilité.

Pour aider les États concernés à documenter ce secteur et pour encourager les entreprises à se positionner sur le marché des transports urbains et périurbains en Afrique centrale et de l’Ouest, les experts en business intelligence de Knowdys proposent d’accéder aux profils et analyses SWOT des entreprises ayant exercé de 2010 à 2014 dans les pays suivants : 1. Cameroun, 2. Congo, 3. Côte d’ivoire, 4. Gabon, 5. Congo, 6. Ghana, 7. Guinée équatoriale, 8. Nigéria, 9. Sénégal, 10. Tchad. Dans leurs livrables, les lecteurs trouveront également les dernières normes du secteur ainsi que les tendances futures décryptées par les analystes de Knowdys grâce aux interviews des autorités compétentes et des professionnels du secteur, dans chaque pays.

10 points clés à maîtriser

  1. Une vue globale du marché des transports en commun en Afrique centrale et de l’Ouest
  2. Le potentiel du marché des transports en commun dans chaque pays étudié
  3. La taille et les variations de chaque marché domestique
  4. Les trajets les plus rentables et les autres
  5. Les prévisions et perspectives du marché à court/moyen terme, pays par pays
  6. Les propositions de prix de billets et d’abonnements par trajet, pays par pays
  7. Les réglementations portant sur la sécurité et la lutte contre la pollution
  8. La répartition des rôles entre États, collectivités et entreprises de transport en commun
  9. Les réalités auxquelles renvoient les indicateurs macro-économiques de chaque pays
  10. L’impact des transports en commun sur le développement économique local

5 focus à ne pas manquer

  1. Les principales leçons des entreprises de transport qui ont essayé sans succès
  2. L’état des infrastructures et du trafic routiers dans chaque ville étudiée
  3. Le benchmarking des bonnes pratiques des entreprises les plus rentables
  4. Les trois derniers appels d’offre du secteur dans chaque pays étudié
  5. Le créneau de l’accompagnement des élèves et étudiants en transports en communs

Avertissement 

Dans le cadre de cette étude, le « transport en commun » consiste à porter, ensemble et sur un même trajet, plusieurs personnes à bord d’un véhicule, en contrepartie d’un ticket ou d’une carte d’abonnement. Les transports urbains sont compris comme les moyens de transport qui sont propres à une ville. Les transports interurbains, en revanche, sont regardés comme ceux qui répondent aux besoins de transport à l’extérieur des agglomérations, d’une ville à une autre. Seul le segment des transports par autobus a été analysé dans ces travaux. Pour les vols court-courriers, se référer à notre étude du marché du transport aérien low-cost en Afrique.

Knowdys Database au cœur de l’économie africaine

Construite depuis une demi-douzaine d’années, et mise à jour (7 jours/7), grâce à des données et à des informations provenant des recherches primaires et secondaires, des bases de données commerciales et des décryptages effectués en interne par des experts en business intelligence, Knowdys Database est l’allié des gouvernements locaux et des entreprises actives au sud du Sahara. Pour booster la compétitivité des acteurs économiques locaux et internationaux sur les marchés africains, Knowdys surveille (24h/24) et produit des notes et rapports à haute valeur ajoutée dans 12 secteurs clés : agroalimentaire, assurance, aéronautique, automobile, énergies, banques, BTP, défense, éducation, industrie pharmaceutique, matières premières et Télécoms.

Pour commander cette étude : welcome@knowdys.com

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.