Le très rentable business du funéraire en Afrique du sud

[Africa Diligence] En Afrique du Sud, le business des services funéraires est de plus en plus florissant. Une activité qui offre tout, cercueils, transport, restauration, inhumations et pierres tombales. Le coût moyen d’un salon funéraire se situe entre 1000 et 2500 dollars US. Et ce marché fructueux a connu une croissance de 12 % au cours des 3 dernières années.

Dans les cultures sud-africaines, les funérailles sont plus qu’une mise en terre d’un proche. Le plus souvent, c’est un événement très important qui réunit toutes les familles d’une même communauté ou plus.

Culturellement les funérailles sont très sensibles et importantes pour la population sud-africaine. En fait, il y a certains groupes de population qui la considèrent comme un événement plus important qu’un mariage observe Adriaan Bester, directeur Général et affaires et Marketing de AVBOB une société sud-africaine d’assurance mutuelle fournissant des solutions d’assurance funéraire.

Les services funéraires sont facilement accessibles en cas d’assurance. Contrairement à la vie et l’assurance médicale, les exigences pour obtenir la couverture d’obsèques sont minimes.
Les services de pompes funèbres peuvent maintenant se faire à partir d’un guichet automatique ou en ligne en quelques minutes.

C’est le symbole de l‘évolution des pompes funèbres qui s’adaptent aux nouvelles technologies.

Il y a plus de 50 fournisseurs d’assurance funéraire en Afrique du Sud.
Mais, ce marché florissant souffre de pratiques illégales car des milliers de personnes sont souvent victimes d’escroquerie de la part de fausses entreprises. Au cours des dernières années, un certain nombre de programmes funéraires ont fait l’objet d’une enquête pour avoir enfreint le règlement.

Pourtant, l’industrie est fortement réglementée par le Financial Services Board auquel tous les fournisseurs doivent demander une licence pour fonctionner.

À l’heure actuelle, il y a environ 7,6 millions de titulaires d’assurances funèbres en Afrique du Sud. En 2014, l’industrie a généré près de 500 millions de dollars. Un signe que cette activité bon marché et souvent accessible se porte très bien.

La Rédaction (Avec Serge KOFFI et Dinika Naidoo)

This Post Has 0 Comments

  1. Plaque funeraire

    Bonjour, merci pour ces quelques informations. Il est vraie qu’en France la profession est très bien encadrée mais elle revient de loin avec l’ancien monopole des pompes funèbres générales … Cette profession attire beaucoup de convoitise et est propice à l’abus de confiance, la veille est toujours indispensable.
    Cordialement, Jocelyn

Leave a Reply