(Africa Diligence) En 2013, des consortiums composés de constructeurs sud-coréens ont remporté plusieurs marchés dans le secteur énergétique africain. Désormais, l’Algérie fait figure d’eldorado pour les Asiatiques avec en ligne de mire la construction des centrales de Bellara et Oumache pour un coût total de 1,36 milliard USD.

Presque insignifiantes jusqu’ici, les commandes en provenance d’Afrique étaient de seulement 530 millions de dollars au cours de la première moitié de l’année 2011. Elles ont bondi à 5,6 milliards de dollars cette année, un seuil dix fois plus élevé réalisé en trois ans, a annoncé le 14 juillet 2014, le ministère coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie. Ces commandes ont été remportées en majorité en Algérie.

Le consortium composé des sud-coréens Hyundai Engineering et Daewoo va construire les centrales de Bellara (wilaya de Jijel) et Oumache (Biskra) pour environ 1,36 milliard de dollars. Ces deux projets sont les plus gros contrats que les entreprises coréennes ont gagnés en Afrique jusqu’ici.

Un consortium sud-coréen de Daelim et GS E&C a également remporté un contrat pour un projet de 610 millions de dollars pour la construction d’une centrale électrique à cycle combiné à Kaïs, dans la wilaya de Khenchela. «La demande pour la construction des usines est en pleine expansion en Afrique. De plus en plus de sociétés coréennes entrent dans ce marché émergent », a confié Choi Gyu-jong, responsable au ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie, cité par un magazine économique coréen.

Globalement, le montant des contrats raflés dans le monde par les sociétés coréennes au cours de la première moitié de cette année a atteint 33,7 milliards de dollars, une augmentation de 20 % par rapport la même période de l’an dernier (28 milliards de dollars), selon les récentes chiffres du ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie.

Au Moyen-Orient, les commandes ont augmenté, malgré les troubles en Irak, de plus de trois fois à 17,3 milliards de dollars au premier semestre de cette année contre 5,5 milliards de dollars il y a un an. En revanche, les performances réalisées en Europe sont moins reluisantes, où le montant des commandes a fortement diminué à 72 millions de dollars au cours de la même période de cette année, contre 8,86 milliards de dollars l’année précédente. En Asie, le montant de la commande raflée par les Sud-Coréens a chuté de plus de 40%, passant de 9,6 milliards de dollars à 5,4 milliards de dollars.

Hocine Lamriben

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici