[Africa Diligence] Enseignant de géopolitique et géostratégie au sein du Master 2 « Management en Afrique » de l’Université de Reims Champagne Ardennes, Guy Gweth est attendu du VIIIème Festival de géopolitique de Grenoble. But de sa présence : révéler à la communauté scientifique et au grand public, l’état de la guerre économique en Afrique. 120 intervenants attendus, 100 conférences, 100 tables rondes et 100 débats.

La VIIIème édition du Festival de géopolitique du Grenoble se tiendra du 16 au 19 mars 2016 sur le thème « Dynamiques africaines ». 120 intervenants sont attendus, parmi lesquels Guy Gweth, fondateur de Knowdys Consulting Group, enseignant de géopolitique et géostratégie au sein du Master 2 « Management en Afrique » de l’Université de Reims Champagne Ardennes.

Le président du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) interviendra le 17 mars, de 14h à 14h 55, sur « les nouveaux visages de la guerre économique en Afrique ». Il traitera son sujet sous le triple angle des sciences économiques, politiques et de gestion.

Au total, les participants auront droit à 100 conférences, 100 tables rondes, 100 débats, et une exposition d’art et de photographies absolument exceptionnelles. 15 nationalités seront représentées et l’évènement sera retransmis en direct sur internet grâce au hashtag #FGG.

De quelle Afrique va-t-on parler ?

Conférenciers, débatteurs et autres exposants parleront d’un continent grand comme la Chine, l’Europe, le Brésil et les USA réunis, 1 milliard d’habitants qui seront 2 milliards en 2050, des taux de croissance inconnus jusqu’alors qui permettent d’amorcer, enfin, le développement.

Bien sûr l’Afrique est loin d’avoir surmonté tous ses problèmes : la guerre, la misère et les maladies sont loin d’avoir disparu et le continent reste un enjeu pour les grandes puissances soucieuses de mettre la main sur ses richesses. Sans doute les progrès de l’Afrique sont récents et fragiles. Ils sont cependant indiscutables. Pourtant les regards sur l’Afrique restent déficients.

Ce VIIIème Festival cherchera à regarder dans les yeux ces Afriques en marche.

La Rédaction (avec Grenoble Ecole de Management)

1 COMMENTAIRE

  1. La seule solution pour chaque pays , en Amérique comme en Afrique est de nationaliser ses ressourc4es naturelles et de faire barrière aux vrais voleurs et fraudeurs: Golden Sach, Rothschild, Bilderberg, Bill Gate allié à Mosanto pour imposer le virage OGM, virus, zika, l’insecte tigre et Black Panters camouflé pour aider mais responsable du génocide au Congo. Plutôt que de compétitionne5r les uns contre les autres, Une Afrique unie qui brise les chaines de la servilité envers FMI, MOndialisation du Commerce, USA , Royaume Uni, France etc… Créer une monnaie Africaine sans aucun lien avec Banque mondiale. Sortons ensemble durant un mois tous les subsides de chaque pays de ses banque fraudeuses et vous verrez le pouvoir. Créer sa propre constitution et son tribunal de justice accusant les ingérances passées et interdisant toute autres ingérance. Afrique peut s’auto suffire si les étrangers retourneneynt chez eux , briser la monoculture et retourner à la terre.Sortir de l’ONU, Union G8 G20 sécurité internationale nocive et ingérante . Procès contre les vrais voleurs et exiger le retour des iilliards$ volés…La terre est en métaphore une prostituées pour enrichir les riches et apauvrir les citoyens… en quête de vie, de droits et de liberté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici