[Africa Diligence] Organisée le 28 juin 2019 par le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Économique (CAVIE) et son partenaire stratégique les MBA ESG, la conférence « Quelle formation pour conquérir les marchés africains ?» a réuni plusieurs acteurs de l’intelligence économique dont l’Espagnol Hugo Zunzarren.

 Africa Diligence : Qu’est-ce qui, de ton point de vue, a changé sur les marchés

Africains au cours des 15 dernières années ?

 Hugo Zunzarren : La démographie, et la vraie-fausse classe moyenne, qui peut paraître un marché fleurissant mais qui, en raison de la différente façon de la comptabiliser fait que les entreprises continuent à ne pas oser l´Afrique. La digitalisation qui pourrait permettre une auto-consommation des ressources des terres rares, le Social Média Marketing à implanter, l´influence à exercer car l´Afrique est un continent où la population est prête. Tout ceci peut être géré de façon systémique par des processus d´Intelligence Économique (IE) à échelle pays…

Quels sont, vu de ton activité, les segments sous tension en termes de pénurie de ressources humaines ?

 Je cite en vrac, la maîtrise des data analytics, la gestion de l´information, la sécurité de l´information, le cybersécurité et la gestion des systèmes complexes aux valeurs morales profondes. Il faut absolument éviter que les pays africains soient les nouveaux « hackerville »

Quelles sont, à votre avis, les compétences clés pour accompagner l’émergence des pays africains ?

 La connaissance de la valeur de l’information, qui débouchera dans la gestion de projets d´IE, comme système complexe de gestion stratégique de l’information, la connaissance des verticaux de l’IE à ajouter aux systèmes, un par un, puis à l´implantation des méthodes de sécurité économique via l´influence. Durant cette conférence, il m’a semblé essentiel d’interroger les parallélismes entre l’Afrique et LATAM car les deux zones ont un même état d’esprit mais doivent se libérer de l´Europe.

Propos recueillis par la Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici