[Africa Diligence] La 6ème édition du Rebranding Africa Forum s’ouvre le 4 Octobre 2019 à Bruxelles. 500 participants attendus. Au centre du débat : les mines africaines. Dans la foulée, une formation intensive et certifiante en « Intelligence Minière et Energétique » (IMEA) organisée par le CAVIE du 7 au 9.

Placée sous le thème « Les enjeux socio-économiques de l’exploitation minière en Afrique », cette 6ème édition du Rebranding Africa Forum (RAF2019) ouvrira ses portes à environ 500 participants venus des quatre coins du monde les 4 et 5 Octobre 2019.

En marge de cette rencontre, le Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE) organise- en partenariat avec le RAF – une session internationale de formation en « Intelligence Minière et Energétique en Afrique » du 07 au 09 octobre 2019. Il sera question, pour le Centre, de transmettre aux participants les méthodes, techniques et outils les plus avancés en matière de collecte, de traitement, d’analyse, de surveillance, de gestion et de transmission sécurisée du renseignement utile à la prise de décision sur les marchés africains.

Dans les segments ultra concurrentiels que sont les mines et l’énergie, fortement exposés à la corruption et sujets à l’omerta, les acteurs ne boxent pas tous dans la même catégorie. Les bases de données de projets et d’appels d’offres sont prohibitifs pour certains. D’où la nécessite pour le CAVIE, dont l’une des missions c’est d’outiller les acteurs africains aux pratiques et techniques adaptées à l’âpreté de la compétition.

Exceptionnellement, les participants au RAF2019 ont la possibilité de bénéficier d’un tarif préférentiel (soit 1000 euros d’économie) pour participer au forum d’élite et à la formation certifiante grâce au ticket RAF-CAVIE à retrouver sur le site de l’évènement, dans la limite des places restantes : Inscription Rebranding Africa Forum

Pour Guy Gweth, superviseur de ce programme de haut niveau, responsable de Doing Business in Africa à Centrale Paris depuis 2012 et directeur des Opérations chez Knowdys Consulting Group, « cette formation unique, sur le continent, donnera véritablement les moyens de leur autonomie aux acteurs des mines et de l’énergie désireux d’analyser leur marché, de surveiller leurs concurrents, de suivre l’action de la société civile, d’anticiper et d’influencer la décision publique en Afrique ».

La session de Bruxelles permettra donc à ses auditeurs de pouvoir identifier seuls les appels d’offre en amont et d’intégrer les circuits décisionnels, influencer ceux qui produisent les normes du secteur et ceux qui les prescrivent, surveiller la concurrence locale autant que les mouvements clés du marché international, cartographier et documenter les grands projets actuels et futurs sur le continent, auditer et sanctuariser le patrimoine informationnel des opérateurs actifs sur les marchés africains.

Cette session sera la quatorzième, en une année, pour le CAVIE qui compte de solides références à l’instar de : la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, le Groupement Inter-patronal du Cameroun, Togo Invest, les Chambres de commerce du Burkina et du Togo, le groupe Castel, le groupe Loukil, Barry Callebaut, la BICEC, SCTM, OCP, Marsa Maroc, SCET Tunisie, Orange Burkina, Sunu Assurances, Chanas Assurances, Togocel et plusieurs cabinets d’avocats d’affaires internationaux.

Télécharger la plaquette : IMEA III CAVIE- 32-071019

La Rédaction (avec Sita Zamundu)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici