[Africa Diligence] Ce n’est plus un secret : économie d’exportation, le Bénin accuse le coup de la fermeture, depuis le 20 août 2019, de sa frontière avec le Nigéria. Trois diplomates béninois ont fait le déplacement de Lomé pour trois formations intensives délivrées par le CAVIE du 14 au 23 Octobre 2019.

Au total, ils ont mis neuf jours, les trois cadres du ministère des affaires étrangères béninois dépêchés à Lomé pour se former de manière rapide et intensive aux méthodes, techniques et outils modernes d’intelligence économique, d’influence de la décision publique et de due diligence en Afrique, du 14 au 23 Octobre 2019.

Accueillie par le Centre Autonome d’Etudes et de Renforcement des Capacités pour le Développement au Togo (CADERDT), cette triple session internationale de haut niveau était supervisée par Monsieur Guy Gweth, le Président exécutif du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE), en mission au Togo.

De la veille électronique multisectorielle au renseignement humain, en passant par la sécurité de l’information, la cartographie ou le profiling des décideurs, les participants ont pu apprendre, au-delà des théories, des retours d’expérience du CAVIE. Ils ont surtout pu appliquer à des cas concrets, les enseignements nouvellement acquis.

Devenus membres de CAVIE Bénin, les diplomates ainsi certifiés ont repris le chemin du retour avec la ferme intention de faire bouger les lignes pour une meilleure compétitivité de leur pays et de la sous-région. La diplomatie économique du Bénin, à l’égard du géant nigérian, pourrait s’en ressentir très prochainement.

Etaient présents à la remise de leurs certificats : outre la presse et les exécutifs du CADERDT et du CAVIE, le ministre-conseiller à la Présidence de la République du Togo chargé des projets prioritaires, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, le directeur général et la secrétaire générale de Togo Invest.

Allié stratégique de plusieurs institutions majeures telles que le Groupement Inter-Patronal du Cameroun, le CAVIE est devenu, en quatre ans, le partenaire privilégié des organisations africaines soucieuses de protéger leur marché et d’accroître leur compétitivité. Il en va ainsi de : la Présidence de la République de Côte d’Ivoire, la Présidence de la République du Togo, le Ministère des affaires étrangères de Tunisie, le Ministère des affaires étrangères du Bénin, le Ministère de la planification du développement et de la coopération du Togo, la Chambre de Commerce du Burkina, la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Togo, le Contrôle Supérieur de l’Etat du Cameroun, Togo Invest, le CADERT, Barry Callebaut, ENEO, MARSA Maroc, CAMRAIL, TOGOCEL, Orange Burkina, la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun, la Société Nationale des Pétroles du Congo, Chanas Assurances, le Crédit Foncier du Cameroun et plusieurs cabinets d’avocats d’affaires internationaux.

Ntsama Awana

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici