Richard Bach écrivit un jour qu’ « un avion symbolise la liberté, la joie, la possibilité de comprendre. Ces symboles sont éternels. » L’Afrique s’était prise à rêver de joie et de liberté avec Kenya Airways, l’une des rares compagnies à faire des bénéfices a lendemain des attentats du 11 septembre. Depuis, le vent a tourné et « la fierté de l’Afrique » vole à contre-courant d’un continent en croissance. 252 millions dollars de perte en 2014.

Le 30 juillet, les dirigeants de Kenya Airways ont publié le pire résultat jamais communiqué par l’entreprise dont le slogan, « La fierté de l’Afrique », est maintenu… à l’heure où le continent, en pleine croissance, attire de plus en plus de compagnies aériennes étrangères. Les consultants de Knowdys Consulting Group estiment cependant qu’avec un plan de sauvetage incluant le départ des dirigeants actuels de Kenya Airways la compagnie peut être remise à flot.

Mais si rien n’est fait dans ce sens, dans les prochains jours, la compagnie aérienne porte-drapeau du Kenya, troisième transporteur aérien national africain va sûrement se crasher. Exposée à la menace terroriste, asséchée par le renouvellement de sa flotte, et affectée par les mauvais choix stratégiques et tactiques de ses dirigeants, la compagnie a perdu près de 252 millions de dollars en 2014. Pour les analystes de Knowdys, auteurs d’un rapport très demandé sur le transport aérien low cost en Afrique, « c’est un vrai cas d’école de se retrouver avec une compagnie endettée à hauteur de plus d’un milliard de dollars alors qu’elle est ‘l’une des plus rentables au monde‘ depuis les attentats terroristes du 11 septembre… »

À Nairobi, les autorités, encore sous le choc, estiment qu’entre 500 et 600 millions de dollars sont nécessaires pour recapitaliser la société. Pris au dépourvu par l’annonce des résultats catastrophiques du 30 juillet, les actionnaires qui avaient toujours cru à la communication financière des dirigeants – sans jamais recourir aux consultants en due diligence – sont totalement sonnés.

La Rédaction (avec Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici